CinExpé, c’est un rendez-vous mensuel dédié à la fabrique du cinéma aujourd’hui dans ses tentatives, ses détournements, ses pieds de de nez, ses coups de gueule, ses expérimentations visuelles. C’est un rendez-vous vivant puisqu’il est chaque fois porté, par les artistes et créatrices elles-mêmes, par des passionnés critiques…

Ce mois-ci, nous fêtons le travail organique et onirique de Marie Losier, en sa présence. Une soirée pour elle, une soirée Carte blanche pour les artistes dont elle chérit le travail.

» lire la suite

Tony’s Oscular Pets

de Tony Conrad, 2001, États-Unis, VOSTFR, 7 min

Un récit sur les êtres invisibles. Comme plusieurs des œuvres antérieures de Tony Conrad, cette vidéo propose une entrée dans le corps, ici la cavité de la voix.


A Divided World

de Arne Sucksdorff, 1948, Suède, 8 min

Le film capture la dureté de la lutte pour l’existence entre les hermines, les renards, les lièvres et les hiboux dans le froid sombre d’une nuit d’hiver dans une forêt suédoise.


Science Fiction

de J.J. Murphy, 1979, États-Unis, 16 mm, 6 min

Un film de récupération qui explore de manière ludique le continuum espace-temps dans son application à la structure narrative. Science Fiction, une fantaisie expérimentale éblouissante de cinq minutes qui, au premier abord, semble être un carnet de voyage des années 1950 qui a mal tourné, présente des astuces techniques qui impressionneront et déconcerteront les cinéphiles et les cinéastes.


A Matter of Baobab

de Pola Chapelle, 1970, États-Unis, 3 min, 16mm

Un casting international d’acteurs : Jonas Mekas, de Lituanie, poète et cinéaste ; Louis Brigante, de Madagascar, poète et éditeur ; Storm De Hirsch, de Hollande, poétesse, voyante et cinéaste.


Hold Me While I’m Naked

de Georges Kuchar, 1966, États-Unis, 15 min, 16mm

Un réalisateur indépendant est confronté à une difficulté artistique lorsqu’il demande à ses actrices de montrer de la nudité.


Song for Rent

de Jack Smith, 1969, États-Unis, 5 min, 16mm

Avec Jack Smith dans le rôle de Rose Courtyard.

« Dans ce film, Smith apparaît perruqué de rouge, son alter ego Rose Courtyard assise dans une chaise roulante, parmi les détritus de son loft de Greene Street. Le film est une ré-interprétation de God Save America par Kate Smith. Vêtue d’une robe de satin rouge, serrant un bouquet de roses fanées, Rose est finalement portée afin de se tenir debout et saluée. » J. Hoberman.


Les Musiciens

de Mikhaïl Kobakhidze, 1969, URSS, 12 min, DCP

Deux jeunes musiciens se rencontrent. D’abord heureux, ils commencent à se quereller, avant que la dispute ne se transforme en guerre.

 

 


La Bouche

de Camilo Restrepo, 2017, 19 min

Un homme apprend la mort brutale de sa fille, assassinée par son mari. Temps suspendu pendant lequel oscillent besoin d’apaisement et désir de vengeance. Un film musical interprété par le maître percussionniste guinéen Mohamed Bangoura, « Diable Rouge », librement inspiré de sa propre histoire.


Evil of Dracula

de Martha Colburn, 1997, États-Unis, 2 min, 16mm

Une succession trépidante de publicités hypno-psycho-vampiriques avec appât du gain et sourires assoiffés de sang. Ce film d’animation couleur sanguine et crocs provoquerait largement la queue dans la banque du sang la plus proche. Conçu à partir d’effets spéciaux faits maison et coloré à la main. Avec une bande son perfusion du légendaire monstre lyrique Jad Fair et de l’homme fou musical Jason Willett. Format d’origine en Super-8.


Multiple Barbies

de Joe Gibbons, 1998, États-Unis, 9 min

À l’aide de la caméra jouet PixelVision, Gibbons a enregistré sa séance de thérapie avec Barbie, qui souffre d’un syndrome de personnalité multiple. Malheureusement, il n’obtient pas beaucoup de gratitude de la part de la victime tourmentée. Le monde de rêve parfait de la Barbie toujours souriante est confronté à la dure réalité.


Partager cette séance

Rejoindre l’évènement Facebook


Tarif de la séance

PRIX LIBRE

Nous souhaitons que le cinéma demeure accessible à toutes et tous. La curiosité, et le plaisir des images ne doivent pas être un privilège. Les projections engendrent des coûts de diffusion, c’est pour cela que nous conseillons le prix de 5€.

L’adhésion annuelle à l’association est nécessaire pour assister aux séances. Elle est accessible à partir de 5€ et valable sur une année civile.

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance.


Toutes les séances CinExpé

 

Séance spéciale Marie Losier | CinExpé
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En présence de Marie Losier

Programme de films de Marie Losier

Carte Blanche à Marie Losier | CinExpé
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En présence de Marie Losier

Carte blanche à Marie Losier


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

 

Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte