Édito

« Hell is a teenage girl. » Jennifer, dans Jennifer’s Body.

De la chrysalide de l’espace de projection, émerge divers mutantes. Alors que la séance précédente me changeait en loup, la double séance de ce mois de novembre me parle de ce que les films prennent de moi. Car je ne saurai être dupe. L’échange, entre le cinéma et moi, va dans les deux sens. Les images se nourrissent aussi de mes entrailles.

Je disais précédemment qu’ accéder à la salle de cinéma c’est être contaminée. Qu’en est-il des films qui nous dévorent? Et au travers desquels, je vis un peu désormais. Certes, je transporte ce que je vois. Mais j’envisage un instant que les films aussi nous emportent individuellement et que ce n’est que depuis notre propre regard que nous pouvons constater, à la relecture, desquels de nos organes, ils sont les nouveaux détenteurs.

Les monstres nous dévorent. Elles se remplissent, nous gardent en elles et nous transportent tandis que bercée par leur souffle chaud, j’apprends à les comprendre en même temps que je me comprend moi-même. Ces monstres sont moi et je suis elles, même dans leur aspects les moins séduisants et les plus détestables. Être une adolescente et regarder une monstre, c’est contempler le reflet d’un fragment de moi-même.

Jennifer, c’est cette fille du lycée qu’il est facile de détester. Cette fille, que l’on hait, que l’on envie et que l’on convoite. Loin de la tendresse comme résistance politique de Knives and Skin et Ginger Snaps, Karyn Kusama et Diablo Cody nous proposent le récit d’une cruauté, celle dont émerge une émancipation, certes, mais que l’on ne partage pas. Dans le système patriarcal, pas de place pour deux femmes. Les adolescentes se déchirent, l’une lancée dans une vengeance solitaire désespérée et l’autre préférant la détruire plutôt que d’admettre son désir et cet amour interdit. Pourtant, le propos n’est pas seulement celui de la résignation. Il est aussi le constat amère, sous un vernis pop, de ce que la société fait aux adolescentes quand cette dernière est désertée par la solidarité de classe.

Reste la figure éthérée de Megan Fox, dont les instants de fragilité tirent tout de même le fil d’une compassion possible.

C’est en pré-séance, avec le court métrage de la réalisatrice malaisienne Amanda Nell Eu, que l’on retrouvera l’espace mystérieux et sauvage, de l’amour entre deux jeunes filles, dans une relation pleine de grâce et silences entendus.


Lagi Senang Jaga Sekandang Lembu de Amanda Nell Eu

2018 | 20 min | VOSTEN

Au cœur d’une région rurale, deux adolescentes marginales se lient d’une amitié orageuse. L’une découvre les terribles secrets de l’autre et, entre violence, cruauté et tendresse, assiste à la métamorphose de sa nouvelle amie.


Jennifer’s Body de Karyn Kusama

2009 | 1h47 | VOSTFR

Jennifer et Needy sont BFF: Best Friend Forever, depuis l’enfance. Deux pôles opposés que sont les adolescentes, l’une est populaire et assurée, l’autre plus effacée et timide. Mais après qu’un concert se soit terminé de manière tragique, Jennifer n’est plus la même. Elle semble animée d’un puissant appétit pour la gente masculine, ce qui ne manque pas de troubler Needy…


Informations pratiques

Rejoindre l’évènement Facebook

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance.


Tarif de la séance

Prix libre (+ adhésion)

Nous souhaitons que le cinéma demeure accessible à toutes et tous. La curiosité, et le plaisir des images ne doivent pas être un privilège. Les projections engendrent des coûts de diffusion, c’est pour cela que nous conseillons le prix de 5€.

L’adhésion annuelle à l’association est nécessaire pour assister aux séances cinéma. Elle est accessible à partir de 5€ et valable sur une année civile.


Toutes les séances Des films sous l’escalier

 

Des films sous l'escalier #1 | Les chasses du comte Zaroff
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Les chasses du comte Zaroff de Irving Pichel et Ernest B. Schoedsack | 1932 | États-Unis | 1h05

 

Des films sous l'escalier #2 | Knives and Skin
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Knives and Skin de Jennifer Reeder | 2019 | 1h52 | VOSTFR

 

 

Des films sous l'escalier #3 | Le silence des agneaux
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Le silence des agneaux de Jonathan Demme | 1991 | États-Unis | 1h58 | VOSTFR | pellicule 35mm

Des films sous l'escalier #4 | Ginger Snaps
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Ginger Snaps de John Fawcett | 2000 | Canada / États-Unis | 1h48 | VOSTFR

 

Des films sous l'escalier #5 | Jennifer's Body
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Lagi Senang Jaga Sekandang Lembu de Amanda Nell Eu | 2018 | 20 min | VOSTEN

Jennifer's Body de Karyn Kusama | 2009 | 1h47 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #6 | Delinquent Girl Boss: Worthless to Confess
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Delinquent Girl Boss: Worthless to Confess de Kazuhiko Yamaguchi | 1971 | 1h26 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #7 | Double features: Steel & Iron
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Duel de Steven Spielberg |1971 | 1h30 | VOSTFR

Tetsuo, The Iron Man de Shinya Tsukamoto | 1994 | 1h07 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #8 | Seoul Station
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Seoul Station [서울역] de Sang-ho Yeon | 2016 | 1h32 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #9 | Dragon Inn
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dragon Inn de King Hu | 1967 | 1h41 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #10 | Jin-roh, la brigade des loups
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Jin-roh, la brigade des loups de Hiroyuki Okiura | 1999 | 1h40 | VOSTFR | [sous réserve]

Des films sous l'escalier #11 | The Host
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

The Host de Bong Joon-ho | 2006 | Corée du sud | 1h59 | VOSTFR | pellicule 35mm

Des films sous l'escalier #12 | Carte blanche à Elizabeth Holleville
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

The Descent de Neil Marshall | 2005 | États-Unis | 1h39 | VOSTFR | [sous réserve]

Des escaliers sous les films #13 | Sorry to Bother You
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Sorry to Bother You de Boots Riley | 2018 | États-Unis | 1h52 | VOSTFR 

Des films sous l'escalier #14 | People under the stairs de Wes Craven
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

People under the stairs de Wes Craven | 1991 | 1h42 | États-Unis | VOSTFR

Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte