Édito

Les récits fantastiques m’ont appris que l’humain est un monstre en son creux. Le loup-garou réside dans le trou de notre humanité. Une crevasse où la nuit comble le vide. Une bête dont le regard transperce l’obscurité avant de retourner à l’état dormant, en attendant la prochaine pleine lune. Ce n’est que dans le rayonnement de cette lumière froide que la bête frappe.

Le loup-garou est un état clandestin. Dans sa transformation, le pouvoir et la malédiction du loup le condamnent à la dissimulation. L’humain est une figure présentée en société, tandis que sa monstruosité ne doit pas être révélée. Là où d’autres monstres voient la permanence de leur transformation, ce n’est pas le cas du loup garou. Des limbes, ce dernier en revient avant d’y retourner chasser brutalement le nouveau cycle venu.

Ainsi le loup-garou, comme en témoigne son nom composé, fonctionne sur un système d’un envers et d’un devant. Le loup-garou passe d’un côté puis de l’autre de la frontière. Seulement, nul ne saurait dire de quel côté se situe l’intérieur et l’extérieur et de quelle forme la frontière se fait détentrice. Cette matière de lumière nébuleuse que l’on ne peut ni saisir ni toucher, c’est aussi celle d’une projection filmique. Accéder à la salle de cinéma, c’est être contaminée. Tandis que dansent au-dessus de ma tête ces faisceaux lumineux, je deviens cette bête mutante sous la lampe astrale de la cabine. C’est entrer et sortir, se déplacer du jour à la nuit et d’y revenir. La spectatrice est un loup-garou.

Dans la continuité de Knives and Skin et de ses adolescentes indisciplinées, Des films sous l’escalier présente une réinterprétation du mythe du loup-garou.

Fascination pour les affres de l’adolescence, Ginger Snaps propose un récit soutenu par une réalisation étonnamment minimaliste hors des sentiers battus du teen movie. Racontant le lien profond unissant ses deux héroïnes, la sororité et la lycanthropie sont au cœur de cette fable sensible et organique. En faisant coïncider la métamorphose de l’une d’elle avec la puberté, la scénariste Karen Walton donne la forme la plus pertinente et pourtant longtemps négligée, à la figure du loup-garou. Une figure révoltée, incomprise et marginalisée, déguisant son aspect pour ne pas laisser voir ses poils et son sang et contestant la solitude à laquelle elle devrait se réduire.

Mériem Rabhi

Ginger Snaps de John Fawcett

2000 | Canada / États-Unis | 1h48 | VOSTFR

Ginger et Brigitte, deux sœurs de 16 et 15 ans, ont pour passe-temps la photographie de mises en scène morbides et se sont promis de ne jamais grandir. Une nuit de pleine lune, tandis que Ginger a pour la première fois ses règles, elle est mordue par un loup-garou rôdant dans les parages. Alors que son apparence et son comportement changent, Brigitte s’inquiète de la voir peu à peu s’éloigner d’elle et des promesses qu’elles se sont faites.


Informations pratiques

Rejoindre l’évènement Facebook

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance.


Tarif de la séance

Prix libre (+ adhésion)

Nous souhaitons que le cinéma demeure accessible à toutes et tous. La curiosité, et le plaisir des images ne doivent pas être un privilège. Les projections engendrent des coûts de diffusion, c’est pour cela que nous conseillons le prix de 5€.

L’adhésion annuelle à l’association est nécessaire pour assister aux séances cinéma. Elle est accessible à partir de 5€ et valable sur une année civile.


Toutes les séances Des films sous l’escalier

 

Des films sous l'escalier #1 | Les chasses du comte Zaroff
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Les chasses du comte Zaroff de Irving Pichel et Ernest B. Schoedsack | 1932 | États-Unis | 1h05

 

Des films sous l'escalier #2 | Knives and Skin
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Knives and Skin de Jennifer Reeder | 2019 | 1h52 | VOSTFR

 

 

Des films sous l'escalier #3 | Le silence des agneaux
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Le silence des agneaux de Jonathan Demme | 1991 | États-Unis | 1h58 | VOSTFR | pellicule 35mm

Des films sous l'escalier #4 | Ginger Snaps
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Ginger Snaps de John Fawcett | 2000 | Canada / États-Unis | 1h48 | VOSTFR

 

Des films sous l'escalier #5 | Jennifer's Body
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Lagi Senang Jaga Sekandang Lembu de Amanda Nell Eu | 2018 | 20 min | VOSTEN

Jennifer's Body de Karyn Kusama | 2009 | 1h47 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #6 | Delinquent Girl Boss: Worthless to Confess
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Delinquent Girl Boss: Worthless to Confess de Kazuhiko Yamaguchi | 1971 | 1h26 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #7 | Double features: Steel & Iron
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Duel de Steven Spielberg |1971 | 1h30 | VOSTFR

Tetsuo, The Iron Man de Shinya Tsukamoto | 1994 | 1h07 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #8 | Seoul Station
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Seoul Station [서울역] de Sang-ho Yeon | 2016 | 1h32 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #9 | Dragon Inn
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dragon Inn de King Hu | 1967 | 1h41 | VOSTFR

Des films sous l'escalier #10 | Jin-roh, la brigade des loups
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Jin-roh, la brigade des loups de Hiroyuki Okiura | 1999 | 1h40 | VOSTFR | [sous réserve]

Des films sous l'escalier #11 | The Host
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

The Host de Bong Joon-ho | 2006 | Corée du sud | 1h59 | VOSTFR | pellicule 35mm

Des films sous l'escalier #12 | Carte blanche à Elizabeth Holleville
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

The Descent de Neil Marshall | 2005 | États-Unis | 1h39 | VOSTFR | [sous réserve]

Des escaliers sous les films #13 | Sorry to Bother You
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Sorry to Bother You de Boots Riley | 2018 | États-Unis | 1h52 | VOSTFR 

Des films sous l'escalier #14 | People Under the Stairs de Wes Craven
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

People Under the Stairs de Wes Craven | 1991 | 1h42 | États-Unis | VOSTFR

Des films sous l'escalier #15 | Hausu de Nobuhiko Ôbayashi
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Hausu (House) de Nobuhiko Ôbayashi | 1977 | 1h28 | Japon | VOSTFR

Des films sous l'escalier #16 | Carte Blanche à Neila Czermak Ichti
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Carte Blanche à Neila Czermak Ichti

Carrie au bal du diable de Brian De Palma | 1976 | 1h38 | États-Unis | VOSTFR | [sous réserve]

CORALINE
Des films sous l'escalier #17 | Coraline de Henry Selick
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Coraline de Henry Selick | 2007 | 1h40 | États-Unis | VOSTFR

Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte