Dans cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen, à l’occasion duquel Le Videodrome 2 propose un retour en cinéma sur les évènements récents de la Corée du Sud. L’occasion de faire le point sur la destitution de la présidente Park Geun-hee, liée à de nombreux scandales … Lire la suite >


The Housemaid

De Kim Seong-hoon, 2016, Corée du Sud, 2h06, VOSTFR, pellicule 35mm

Jeune fille issue du peuple, Eun-yi se fait engager comme bonne à tout faire (garde d’enfant et ménagère) par une famille privilégiée, à l’issue d’un entretien favorable conduit par la gouvernante de la famille, Byung-sik, personne réservée et froide dans ses rapports avec elle. Elle doit s’occuper de la petite fille de la maison, Nami, avec qui elle entretient une bonne relation. Hera, la maîtresse de la maison, attend des jumeaux, A l’insu de sa femme et en toute bonne conscience, Hoon, le maître de maison, noue une liaison avec sa bonne. Dans un premier temps, cette dernière nage en plein bonheur. Mais elle comprend très vite qu’elle n’est qu’une distraction sexuelle pour lui.

Source : libresavoir.org

 

The Housemaid est un remake de La Servante de Kim Ki-young de 1960.

 

« Après la sorte de démocratisation qu’a connue la Corée, les vrais détenteurs du pouvoir n’ont plus été le président ou les partis politiques, mais les groupes industriels comme Samsung ou Hyundai. Ils exercent une sorte de pouvoir permanent et contrôlent tous les rouages de la société coréenne.  »

Im Sang soo

 

Le remake prend beaucoup de liberté avec son modèle et se présente comme une variation maniériste et excessive des thèmes déjà abordés par Im Sang-soo dans ses premiers films : satire de la bourgeoisie, du machisme et de la famille, étude critique des rapports de classe. Parfois proche des thrillers horrifiques de Brian De Palma (le film entretient aussi une curieuse relation avec Rebecca d’Alfred Hitchcock) The Housemaid baigne dans une atmosphère luxueuse et perverse assez insensée. Ce remake à l’érotisme glacé souffrit de la comparaison avec le chef-d’œuvre de Kim Ki-young (objet de culte en Corée) mais aussi avec Une femme coréenne et The President’s Last Bang, ses précédents longs métrages. Il faut dire que Im Sang-soo, réputé pour son humour sarcastique et son mauvais esprit, véritable poil à gratter du cinéma coréen, n’avait pas pris soin d’exprimer la moindre déférence envers le classique de Kim Ki-young.

Source : Arte


Pour vous souvenir de cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte


Partager cette séance

Partager l’événement Facebook


Tarif de la séance

5€ Tarif normal
2€ pour les moins de 14 ans
Gratuit pour les lycéens et les étudiants

L’adhésion annuelle indispensable est de 3€ minimum

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Le programme complet du cycle


Toutes les séances du cycle

 

The President's Last Bang | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen
La séance est gratuite

The President's Last Bang de Im Sang-soo, 2005, Corée du Sud, 1h42, VOSTFR

Tunnel | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Tunnel de Kim Seong-hoon, 2016, Corée du Sud, 2h06, VOSTFR

The Housemaid | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen
Projection en pellicule 35mm

The Housemaid de Im Sang-soo, 2010, Corée du Sud, 1h46, VOSTFR, pellicule 35mm

Dernier Train pour Busan | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Dernier Train pour Busan de Yeon Sang-ho, 2016, Corée du Sud, 1h58, VOSTFR

Burning | Révolution des bougies
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Burning de Lee Chang-dong, 2018, Corée du Sud, 2h28, VOSTFR

Entre 2 rives | Révolution des bougies
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Entre 2 rives de Kim Ki-duk, 2016, Corée du Sud, 1h50, VOSTFR


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


 Voir le programme complet des séances cinéma

Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte