Dans cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen, à l’occasion duquel Le Videodrome 2 propose un retour en cinéma sur les évènements récents de la Corée du Sud. L’occasion de faire le point sur la destitution de la présidente Park Geun-hee, liée à de nombreux scandales … Lire la suite >


Entre 2 rives

De Kim Ki-duk, 2016, Corée du Sud, 1h50, VOSTFR

Sur les eaux d’un lac marquant la frontière entre les deux Corées, l’hélice du bateau d’un modeste pêcheur nord-coréen se retrouve coincé dans un filet. Il n’a pas d’autre choix que de se laisser dériver vers les eaux sud-coréennes, où la police aux frontières l’arrête pour espionnage. Il va devoir lutter pour retrouver sa famille …

Source : L’internaute

La bande annonce

Bien qu’un peu didactique, Entre deux rives a l’intérêt de mettre en scène une Corée du Nord trop rare au cinéma (plusieurs plans d’extérieurs sont « volés » depuis la frontière) et parvient à faire ressentir la menace d’un piège qui se referme sur un homme banal (le titre coréen signifie « le filet », en référence à celui qui bloque le moteur de la barque au début du film, comme au filet du système qui se resserre sur le héros). Pour autant, certains personnages secondaires, qui développent des sentiments plus mesurés, voire amicaux, à l’égard de Nam Chul-woo, semblent montrer, à l’image de ces beaux plans sur la surface trouble du lac, que la frontière entre les deux États est plus labile qu’elle n’y paraît. Le trait le plus remarquable du film est la mise en scène de la manière dont les Coréens du sud perçoivent les Coréens du nord : Nam Chul-woo est considéré tantôt comme un espion dont il faut chercher les aveux, tantôt comme une victime qu’il faut libérer de son propre pays, ou encore comme un cousin rural, à l’accent étrange. Kim Ki-duk orchestre face à cela une double résistance de son personnage : au lavage de cerveau auquel le soumet son geôlier en lui demandant de réécrire sans cesse son histoire, aux tentations que représentent un bon repas, les lumières de Séoul, l’attrait des filles de joie… En refusant, dès qu’il y entre, de regarder la Corée du Sud (le personnage s’obstine à garder les yeux fermés et à se cacher le visage), Nam Chul-woo rappelle le pouvoir de fascination que Séoul peut avoir, face à un pays qui contrôle toutes les images. Les scènes de ville, la nuit, évoquent les thrillers coréens inondés de néons : un genre qu’Entre deux rives ne fait qu’effleurer, et qu’il aurait pu explorer davantage pour contrebalancer le discours politique général dans l’ensemble trop appuyé.

 

Source : Axel Scoffier pour Critikat


Pour vous souvenir de cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte


Partager cette séance

Partager l’événement Facebook


Tarif de la séance

5€ Tarif normal
2€ pour les moins de 14 ans
Gratuit pour les lycéens et les étudiants

L’adhésion annuelle indispensable est de 3€ minimum

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Le programme complet du cycle


Toutes les séances du cycle

 

The President's Last Bang | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen
La séance est gratuite

The President's Last Bang de Im Sang-soo, 2005, Corée du Sud, 1h42, VOSTFR

Tunnel | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Tunnel de Kim Seong-hoon, 2016, Corée du Sud, 2h06, VOSTFR

The Housemaid | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen
Projection en pellicule 35mm

The Housemaid de Im Sang-soo, 2010, Corée du Sud, 1h46, VOSTFR, pellicule 35mm

Dernier Train pour Busan | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Dernier Train pour Busan de Yeon Sang-ho, 2016, Corée du Sud, 1h58, VOSTFR

Burning | Révolution des bougies
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Burning de Lee Chang-dong, 2018, Corée du Sud, 2h28, VOSTFR

Entre 2 rives | Révolution des bougies
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Entre 2 rives de Kim Ki-duk, 2016, Corée du Sud, 1h50, VOSTFR


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


 Voir le programme complet des séances cinéma

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte