Une fois par mois, NOLIMETANGERE est invité par VIDEODROME 2 à programmer des séances hybrides. MAGMA c’est une rencontre entre des films au geste franc témoignant d’un cinéma imaginaire (pour « en finir » avec les images) et des performances sonores déstructurant le langage, questionnant le cinéma, ou invitant à la rêverie. Magma c’est un mélange de langues, sons, bruits, images « de rien », images « de tout », un mélange dense et confus, un mélange inextricable de choses à la fois abstraites et totalement physiques.

 

 

 

 


1ère partie : ZAOUM-BA OUMP-F-HTML

performance de Natacha Muslera & Cécile Duval

” Merde mais la poésie c’est l’cri ! “

François Dufrêne, Ultra lettriste

Natacha et Cécile expérimentent les langues cosmique, sorcière, stellaire…elles collectent des textes, poèmes, partitions qui traversent et secouent le XXème siècle jusqu’à maintenant…textes où les sons primordiaux précèdent les significations.

« Nous trouvons une nécessité à nous amuser avec le langage, le délivrer de l’ensorcèlement dont il fait l’objet, le vivifier pour qu’il active ses potentiels, à la fois d’outil concret et magique. Puis comme régénérer, les mots reviennent et d’autres récits peuvent se recomposer… Cette recherche en cours, consiste à collecter et rassembler des textes, poèmes, partitions, d’auteur.e.s du début du XX ème siècle jusqu’à maintenant, dont la nécessité première est le fait d’inventer un langage où le sonore/vibratoire/silence, disons la matière d’une lettre, d’un mot, passe avant le signifiant, le sens ou encore s’en libère entièrement. Cette création traverse une histoire autonome et subjective de différents mouvements qui ont fait subir au langage toutes sortes  d’expérimentations radicales, qu’elles soient ancestrales ou d’avant garde : zaoum, dada, lettriste, sonore, bruitiste, phonétique, concrète, noise, autiste… »

« D’autres part, on retrouve dans les traditions orales, pléthore de chant, de récit, de poème, d’improvisation où le sonore, la vibration d’une lettre, d’un mot a une dimension sacrée. « le chaman peut-être considéré comme un protopoète car sa technique repose presque toujours sur la création de linguistiques particulières, c’est à dire d’invocations et de chants ».

Les techniciens du Sacré de Jérôme Rothenberg – Editions Corti

Cécile Duval et Natacha Muslera, comédiennes, performeuses et improvisatrices, se saisissent de l’énergie émancipatrice et la vibration rythmique au cordeau de ces textes, poèmes, partitions…à d’autres moments elles se risquent à l’écriture dite automatique, dans l’instant.


2ème partie : Traité de bave et d’éternité

d’Isidore Isou, 1950, 2h03

Un film « ciselant ». La ciselure est la griffure de l’image obtenue en grattant l’émulsion de la pellicule. L’image détériorée dans son état physique est  l’expression d’un anticonformisme cinématographique. Des images prises au hasard dans les poubelles de rushes.

« Un film « sans images », apparemment. Ce n’est pas un film sans images, mais un film avec des images des plus banales, plutôt. C’est un film de collages, d’images de récupération. L’idée d’Isou c’est de démontrer que l’on dépasse l’état du cinéma tel qu’il est fait au début des années 50, en supprimant purement et simplement l’image. C’est-à-dire que l’image n’a plus aucune valeur. Ce film est considéré par tous les lettristes, malgré les scissions qui apparaissent dés 1952, comme la pièce fondatrice de tout ce qui va suivre par la suite. » Jean-Michel Bou – « l’internationale situationniste » / les nuits
magnétiques de radio france culture C’est avec ce film, d’ailleurs, que le dépassement de l’art se présente pour la première fois à Guy Debord. Sa projection sauvage a lieu en plein Festival de Cannes en 1951. Il reçoit insultes, sifflements, huées et… le prix d’Avant-Garde.


NOLIMETANGERE soutient la création – écriture, spectacle vivant, image et son – en accompagnant les auteurs et les interprètes dans la production et la diffusion de leurs œuvres / organise des séances de cinéma, des lectures et des performances sonores / propose des ateliers artistiques au sein de différentes structures à caractère social, éducatif ou médical.

Partager cette séance

Partager l’événement facebook


Tarif de la séance

5 euros

Adhésion annuelle obligatoire de 5 euros (de date à date).

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Pour vous souvenir de cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte