Édito

Du 1er au 9 avril 1979, Sophie Calle invite 28 personnes à venir dormir chez elle. En échange, les participant·e·s doivent se laisser filmer et photographier dans leur plus simple intimité.

Entre exhibitionnisme et recherche de proximité, qu’est-ce qui pousse à s’exposer ainsi ? À l’ère de l’image de soi (depuis la webcam jusqu’au selfie), que révèlent les stories de nos propres mises en scènes ? Comment la façon dont nous choisissons de nous montrer offre tout autant une narration que l’image elle-même ?

Autoportraits outranciers, récits elliptiques, divagations érotique ou poétique, impudiques au point de l’obscène, ce que l’on expose ne manifeste-t-il pas tout autant ce que l’on dissimule ?

Ce temps de programmation interrogera le rapport documentaire que nous entretenons avec notre propre intimité en convoquant des auteurs·trices qui ont questionné la mise en scène de soi et la notion d’intime dans le rapport filmeur/filmé.

Lire l’édito


Lectures

Encore heureuses, portraits de femmes porteuses du VIH

Une quinzaine de femmes, porteuses du VIH, tout âge, origine, situation sociale… ont livré leur récit de vie et posé sous les feux de la rampe d’un théâtre. Elles parlent de leur expérience singulière, le mode de contamination, l’annonce, les peurs, la maladie, les traitements, le rapport à leur corps, à leur être, à leurs proches, à la société… l’isolement, le rejet parfois, le soutien aussi, la force, l’entraide, les combats à mener, les élans, les espoirs. Leurs paroles sont restituées sous forme de récits écrits et mis en forme par Sarah CHAMPION SCHREIBER ; les photos sont prises par Clotilde GRANDGUILLOT. Une lecture musicale accompagne cette exposition, quatre des participantes au projet montent sur scène pour porter les voix de l’ensemble des femmes qui ont témoigné.

Ce projet est une première en France : des femmes porteuses du VIH ont le courage de s’exposer, de se dire, librement, sur scène et dans l’espace public. Suite au succès des représentations de la lecture-spectacle et de l’exposition Encore Heureuses à Marseille (Mucem, Théâtre de l’Oeuvre, Mairie du 1&7), le projet part en tournée mondiale pour faire entendre et voir ces témoignages partout où ce sera possible !


Film

Nothing Without Us: The Women Who Will End Aids

2017 | 1h08 | VOSTFR

Ce documentaire unique, réalisé par Harriet Hirshorn, retrace les contributions inestimables des femmes d’hier et d’aujourd’hui dans la lutte contre le SIDA. Des militantes, scientifiques et universitaires ont mis en lumière le fait que le SIDA n’était pas uniquement une maladie d’homme, blanc, homosexuel. Leurs actions aux États-Unis et en Afrique ont permis aux femmes malades du SIDA d’être enfin considérées et d’avoir droit aux traitements. Un combat qui va des centres de dépistage des ghettos en Louisiane à la première clinique VIH au Burundi. Un hommage à toutes les femmes qui ont contribué et continuent à se battre pour éradiquer cette maladie.

 

 

De New York au Nigeria
Du Burundi au Sud américain
Comment des femmes séropositives sur deux continents se sont battues pendant 30 ans pour obtenir un traitement, leur survie et une place à la table des négociations.

Nothing Without Us est le premier et unique documentaire racontant l’histoire des femmes inspirantes qui sont à l’avant-garde du mouvement mondial contre le sida. Combinant des images d’archives et des entretiens avec des militantes, des scientifiques et des universitaires aux États-Unis et en Afrique, Nothing Without Us : The Women who Will End AIDS révèle comment les femmes ont non seulement façonné des groupes de base comme ACT-UP aux États-Unis, mais ont également joué un rôle essentiel dans la prévention du VIH et le mouvement d’accès aux traitements dans toute l’Afrique subsaharienne. Le film explore les dynamiques non abordées qui maintiennent les femmes du monde entier en danger de contracter le VIH, tout en présentant les femmes remarquables qui ont les réponses pour mettre fin à cette pandémie vieille de 30 ans.

Ce film est financé par la Fondation Ford avec le soutien généreux de Gilead, du MAC AIDS Fund et de l’Open Society Institutes.


Informations pratiques

Rejoindre l’évènement Facebook

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance.


Tarif de la séance

Prix libre (+ adhésion)

Nous souhaitons que le cinéma demeure accessible à toutes et tous. La curiosité, et le plaisir des images ne doivent pas être un privilège. Les projections engendrent des coûts de diffusion, c’est pour cela que nous conseillons le prix de 5€.

L’adhésion annuelle à l’association est nécessaire pour assister aux séances cinéma. Elle est accessible à partir de 5€ et valable sur une année civile.


Toutes les séances du cycle Intimités documentées

 

Intimités documentées | Je ne me souviens de rien
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En partenariat avec la Cinémathèque du Documentaire

Je ne me souviens de rien de Diane Sara Bouzgarrou | 2017 | France | 59 min

Séance suivie d'une discussion en visio avec la réalisatrice

Intimités documentées | Carte blanche au Festival Les Mains Gauches
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En partenariat avec la Cinémathèque du Documentaire 

Courts métrages

 

Intimités documentées | Indianara
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En partenariat avec la Cinémathèque du Documentaire 

Indianara de Aude Chevalier-Beaumel & Marcelo Barbosa | 2019 | Brésil | 1h24 | VOSTFR

 

Intimités documentées | La nuit remue & Begzor Begzar
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En partenariat avec la Cinémathèque du Documentaire 

La nuit remue de Bijan Anquetil | 2012 | France | 45 min

Begzor Begzar de Bijan Anquetil | 2020 | France | 59 min

En présence du réalisateur

Intimités documentées | La parole aux morts
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En partenariat avec la Cinémathèque du Documentaire 

Ce voile-là qui se déchire de Joffrey Speno | 2020 | France | 1h

En présence du réalisateur

Intimités documentées | Conférence avec Marie Rebecchi
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En partenariat avec la Cinémathèque du Documentaire 

Conférence

Intimités documentées | Carte blanche à Mémoire des sexualités
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En partenariat avec la Cinémathèque du Documentaire 

Carte blanche à Mémoires des sexualités

Où sont nos amoureuses ? de Robin Hunzinger | 2006 | France | 53 min

Intimités documentées | La Pudeur ou l'Impudeur
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En partenariat avec la Cinémathèque du Documentaire 

La Pudeur ou l'Impudeur de Hervé Guibert | 1992 | France | 1h02

Intimités documentées | Nothing Without Us
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

En partenariat avec la Cinémathèque du Documentaire 

En partenariat avec le Réseau santé marseille SUD

LECTURES | Encore heureuses, portraits de femmes porteuses du VIH

FILM | Nothing Without Us: The Women Who Will End Aids de Harriet Hirshorn | 2017 | 1h08 | VOSTFR

Séance suivie d'une discussion avec la réalisatrice par visioconférence

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte