Le programme cinématographique de Traits d’union.s présente une sélection de films réalisés ou sélectionnés par des participants de la biennale.  Nombre d’entre eux travaillent vidéo et performance, mais inscrivent leur travail dans des pratiques collectives et militantes. Si de nombreux films ont finalement été un refuge durant la pandémie, la salle de cinéma permet cette expérience collective qu’on appelle cinéma. Manifesta 13 Marseille collabore ainsi avec Videodrome 2 pour présenter des œuvres de James Benning, Dennis Cooper & Zac Farley et Trinh T. Minh-ha ainsi qu’une programmation commissionnée par Tuan Andrew Nguyen et le Center for Creative Ecologies.

> lire la suite


The Last Angel of History

de Black Audio Film Collective, Lina Gopaul/John Akomfrah, 1995, USA, 45 min, VOSTFR

On dit que l’Histoire est un éternel recommencement.
Mais l’Histoire n’est que son récit
Et mon récit, vous ne l’avez pas entendu avant
Mon récit est différent de son récit
Mon récit ne fait pas partie de l’Histoire
Parce que l’Histoire est un éternel recommencement
Mais mon histoire est infinie
Et jamais ne se reprend (…)
Je fais plus partie du Mystère
Qui est mon récit

Sun Ra

Traduction Marie Andriol

The Last Angel of History est un documentaire de 45 minutes, réalisé en 1996 par John Akomfrah et scénarisé et recherché par Edward George du Black Audio Film Collective, qui traite des concepts de l’afrofuturisme en tant que métaphore du déplacement de la culture et des origines noires. Le film est un hybride entre le documentaire et le récit de fiction. Les segments documentaires comprennent les traditionnels extraits d’entretiens avec des musiciens, des écrivains et des critiques sociaux, ainsi que des séquences d’archives vidéo et photo. Décrit comme “un essai cinématographique véritablement magistral sur l’esthétique noire qui retrace les déploiements de la science-fiction au sein de la culture panafricaine”, il a également été qualifié “d’un des essais vidéo les plus influents des années 1990, influençant les cinéastes et inspirant des conférences, des romans et des expositions”.

La fiction suit la quête du “voleur de données”, incarné par le chercheur du film Edward George, qui doit voyager à travers le temps et l’espace à la recherche d’un carrefour où il effectue des fouilles archéologiques à la recherche de fragments d’histoire et de technologie à la recherche du code qui détient la clé de son avenir. La structure du film en fait un commentaire méta-narratif tout en s’inscrivant dans le genre de l’afrofuturisme. Le film utilise des concepts basés sur Mothership Connection de George Clinton et présente des entretiens avec Clinton, Derrick May, Samuel R. Delany, Octavia E. Butler, Nichelle Nichols, Juan Atkins, DJ Spooky, Goldie, Ishmael Reed, Greg Tate, Bernard Harris, Kodwo Eshun, Carl Craig et A Guy Called Gerald pour explorer le lien entre la musique noire et l’exploration du futur. Le film évoque Sun Ra, dont le travail est centré sur le retour des noirs dans l’espace dans son propre vaisseau-mère.

The Last Angel of History met l’accent sur les traditions musicales noires. Le film soutient que le tambour, qui pouvait “communiquer à la fois à travers la diaspora africaine et à travers le temps”, était la “première technologie afrofuturiste”. Dans “Further Considerations on Afrofuturism“, Eshun déclare à propos du film : “ The Last Angel of History ” reste l’exposé le plus élaboré sur la convergence des idées qu’est l’afrofuturisme. À travers le personnage d’une figure nomade voyageant dans le temps, connue sous le nom de “Voleur de données”, The Last Angel of History a créé un réseau de liens entre la musique, l’espace, la futurologie et la diaspora”. Le film établit des liens entre, par exemple, les spirituels, le P-Funk et la techno.


Wakening

de Danis Goulet (Cree/Métis), 2013, 9 min

Dans le futur proche du film de science-fiction Indigène Wakening, l’environnement a été détruit et la société étouffe sous une occupation militaire brutale, pas si différente de celle qui a précédé la colonisation.

Weesakechak, un Cree vagabond et solitaire (héros culturel bienveillant et l’escroc de la tribu Cree), fouille une zone de guerre urbaine afin de trouver l’ancien et dangereux Weetigo (terrifiant esprit cannibale des coutumes traditionnelles Cree et potentiel partenaire) afin d’aider à lutter contre les occupants.


Into the Future

de Woodbine collective, 2018, USA, 6 min

Woodbine est un centre expérimental géré par des bénévoles, situé à Ridgewood, dans le Queens, destiné à développer les compétences, les pratiques et les outils nécessaires à l’acquisition de l’autonomie. C’est un nœud parmi d’autres dans un réseau mondial de personnes expérimentant au milieu de la fin du monde, et il est essentiel que nous maintenions une présence physique à New York City pour continuer notre travail, et garder notre ville vivable.


L’équipe artistique de Manifesta 13 Marseille, composée de Katerina Chuchalina, conservatrice en chef de la Fondation V-A-C, Moscou, Stefan Kalmár directeur de l’ICA, Londres et Alya Sebti, directrice de l’ifa gallery, Berlin, est heureuse d’annoncer les 46 participant·e·s de Traits d’union.s, l’exposition centrale de la biennale, ainsi que les différents chapitres qui la composent : La Maison, Le Refuge, L’Hospice, Le Port, Le Parc et L’École qui ouvriront progressivement, les uns après les autres, entre le 28 août et le 9 octobre 2020. L’intégralité de l’exposition sera visible du 9 octobre jusqu’au 29 novembre 2020.
L’équipe artistique de Manifesta 13 Marseille déclare :
« Marseille est marquée par les transitions : lieu d’arrivées et de départs continus, à la fois échappatoire et sanctuaire. Mais Marseille est aussi l’incarnation de résistances car souvent le théâtre de moments uniques de tensions fécondes. Marseille est une ville exceptionnelle au sein de la matrice européenne puisqu’irrésolue – une ville en perpétuel mouvement, tournoyant autour de multiples centres, aussi bien historiques qu’informels. Ses innombrables histoires, biographies et anecdotes donnent forme à ses multiples existences. Marseille résiste à toute tentative de catégorisation, sa singularité résidant dans son identité hétérogène. »
Traits d’union.s propose de forger de nouvelles alliances, pratiquer de nouvelles formes de vivre-ensemble en travaillant avec, au sein et au travers d’institutions déjà existantes à Marseille. En imprégnant ces espaces existants de voix différentes, l’équipe artistique souhaite déployer, dans l’enceinte de ces institutions mais aussi à l’extérieur, le champ des possibles, en suivant le fil de leurs récits ; afin d’y proposer un autre rapport au public, qui soit peut-être plus ouvert, plus perméable, voire plus vulnérable, et plus à même de répondre aux défis du XXIe siècle.

Partager cette séance

Partager l’événement facebook


En partenariat avec


Tarif de la séance

PRIX LIBRE
Nous souhaitons que le cinéma demeure accessible à toutes et tous. Nous souhaitons pouvoir porter la singularité de notre modèle de diffusion non commercial.
La curiosité et le plaisir des images ne doivent pas être un privilège.
Si nous conseillons un prix, 5 euros (celui que nous appliquions jusqu’à présent), ce sera prix libre à partir de janvier 2020, pour toutes les séances organisées et portées par l’équipe de Videodrome 2, signalées en conséquence dans nos supports de communication.

Adhésion annuelle non-obligatoire de 5 euros (de date à date) pour les séances liées à Manifesta.

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Pour vous souvenir de ces séances, vous pouvez les ajouter à votre agenda

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte


Toutes les séances de Manifesta au Videodrome 2

Film Session #3 : Une proposition du Center for Creative Ecologies | Manifesta Film Program – Traits d’union.s
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre de Manifesta 13 Marseille
[ Manifesta Film Program – Traits d’union.s | Une proposition du Center for Creative Ecologies ]
En présence virtuelle de T.J Demos

Reclamation de Thirza Jean Cuthand, 2018, 13 min
The Great Silence de Allora and Calzadilla, 2014, Puerto Rico, 16 min
A Pluriverse of Polyps d'Isabelle Carbonell, 2020, 10 min
Songs for Earth and Folks de Cauleen Smith, 2013, USA, 11 min
Coordinates de Woodbine Collective, 2018, USA, 7 min

Film Session #3 : Une proposition du Center for Creative Ecologies | Manifesta Film Program – Traits d’union.s
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre de Manifesta 13 Marseille
[ Manifesta Film Program – Traits d’union.s | Une proposition du Center for Creative Ecologies ]

The Last Angel of History de Black Audio Film Collective, Lina Gopaul/John Akomfrah, 1995, USA, 45 min
Wakening de Danis Goulet, 2013, 9 min
Into the Future de Woodbine collective, 2018, USA, 6 min

Film Session #3 : Une proposition du Center for Creative Ecologies | Manifesta Film Program – Traits d’union.s
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre de Manifesta 13 Marseille
[ Manifesta Film Program – Traits d’union.s | Une proposition du Center for Creative Ecologies ]

The Mermaids, or Aiden in Wonderland de Karrabing Film Collective, 2018, Aborigène/Australie, 26 min
Guardian of Corn de Antonio Paucar, 2013, Pérou, 3 min
Destinies Manifest de John Jota Leaños, 2017, USA, 7 min
Dislocation Blues de Sky Hopinka, 2017, Ho-Chunk/Pechanga/Luiseño, 17 min


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte