Dès le milieu des années 50, les figures de Burroughs, Kerouac, Ginsberg, Watts…imposent les grands thèmes d’un nouveau mode d’être : voyage-errance, expériences hallucinogènes, refus de la réussite sociale et de la norme sexuelle, référence aux philosophies orientales. La guerre du Vietnam plus tard apportera la dimension politique.

» lire la suite

La remise en cause des tabous sexuels s’étend à l’identité mouvante du genre. Non pas que la question soit nouvelle (Coccinelle était déjà passée par là) mais avec les exigences de liberté, les corps travestis se revendiquent comme tels, les sexes se montrent indéfinis, mouvants, passant du masculin au féminin, floutant les frontières sans culpabilité.


Les intrigues de Sylvia Couski

de Adolfo Arieta, 1974, Espagne, 1h30

L’ex-femme d’un sculpteur célèbre convainc son amant de dérober une des œuvres de son ancien mari, puis de la remplacer par le modèle vivant lui-même le jour de l’exposition… Comme un prélude à la Movida madrilène. Entre cinéma-vérité et expérimentation à la lisière du fantastique, le cinéaste en exil Adolfo Arrieta observe une microsociété composée de travestis et de transsexuels qui déambulent dans le Paris du milieu des années 1970. Des icônes pop et trash sur un jeu de genre composé de fictions parcellaires, où l’on aperçoit notamment Marie-France, figure de l’underground et égérie du groupe d’activistes transgenre Les Gazolines.

 

«Les intrigues » ont été tournées en 1973, au moment où s’est produit l’éclatement du FHAR (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire) où Maud Molyneux commençait à se travestir. Marie-France n’était pas du tout connue et faisait un show à l’Alcazar ; j’ai commencé à tourner avec eux, c’est aussi un document mais c’est surtout une fiction, tout est inventé et est plus réel dans le film que dans la réalité. Le film était prétexte à beaucoup d’événements dans le quartier, dans la rue, dans l’exposition, un prétexte que beaucoup de gens ignoraient et après il y a eu le grand prix de Toulon.

(Le film a obtenu le grand prix du Festival de cinéma différent de Toulon en 1974)
Propos d’Adolfo Arrieta recueillis par Dominique Willoughby, Melba n°4-5, 1977

Partager cette séance

Partager l’événement facebook


Tarif de la séance

PRIX LIBRE
Nous souhaitons que le cinéma demeure accessible à toutes et tous. Nous souhaitons pouvoir porter la singularité de notre modèle de diffusion non commercial.
La curiosité, et le plaisir des images ne doivent pas être un privilège.
Si nous conseillons un prix, 5 euros (celui que nous appliquions jusqu’à présent), ce sera prix libre à partir de janvier 2020, pour toutes les séances organisées et portées par l’équipe de Videodrome 2, signalées en conséquence dans nos supports de communication.

Adhésion annuelle obligatoire de 5 euros (année civile)

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Pour vous souvenir de ces séances, vous pouvez les ajouter à votre agenda

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte


Toutes les séances du cycle

Méditation, magie et effluves planantes | Cinéma Underground
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Cinéma Underground
Projection en pellicules 16mm

Programme de courts-métrages d'une durée de 1h21

Provocation, rébellion, sexualité | Cinéma Underground
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Cinéma Underground
Projection en pellicules 16mm

Programme de courts-métrages d'une durée de 1h26

Corps Travestis | Cinéma Underground
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Cinéma Underground

Les intrigues de Sylvia Couski de Adolfo Arieta, 1974, Espagne, 1h30

 

Déshérence et quête existentielle | Cinéma Underground
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Cinéma Underground

Quasi una tengente de Massimo Baccigalupo, 1966, Italie, 37 min
Echoes of silence de Peter Emmanuel Goldman, 1969, USA, 1h09

 

Psychédélisme | Cinéma Underground
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Cinéma Underground
Projection en pellicule 16mm

Programme de courts-métrages d'une durée de 1h31

Errances | Cinéma Underground
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Cinéma Underground
Projection en pellicule 16mm

Programme de courts-métrages d'une durée de 1h09


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte