Février est le moment des grands froids, du vent glacial, des chants d’oiseau pétrifiés dans des arbres nus, le moment des rois, du carnaval et des crêpes. Mais c’est surtout le mois de la Première Fois que nous accueillons depuis trois ans à Videodrome 2 !! Festival dédié au documentaire, porté avec foi, passion, (et avec courage  l’heure actuelle il faut le dire) par les larges épaules d’une équipe de bénévoles. Le Festival La Première Fois propose de découvrir une sélection internationale de premiers films documentaires privilégiant des regards singuliers sur le réel et de rencontrer les jeunes réalisateurs. À chaque édition un cinéaste, invité d’honneur, documentariste reconnu, présente ses films et son parcours. Cette année, Jean-Gabriel Périot est à l’honneur.
Un vendredi tout de documentaires dès 16h à Videodrome 2 avec des courts de JGP, Communion
d’Anna Zamecka ou encore La Place de l’homme de Coline Grando.


“Une première œuvre est un piège. Un piège inévitable, dont on peut parfois ressortir vivant. Tant et si bien que la première œuvre fut pour certains la dernière — comme pour Charles Laughton, Barbara Loden et James William Guercio. Films uniques, uniques films, gestes qui n’enlevèrent rien de la puissance de l’œuvre. Car de tous les pièges, le plus évident reste de tout faire entrer, dans un premier film, qu’il soit le réceptacle d’années de désirs en attente, dût-il formellement — en écriture, en images, en sons — en pâtir. Bien heureusement, ces pièges sont intelligemment repérés par de nombreux.ses cinéastes aux talents indéniables. C’est, pour la neuvième année consécutive, ce que nous offre à voir l’équipe des Films du Gabian, avec le festival La Première Fois.” Emmanuel Vigne pour Ventilo
> Lire l’article en entier

> Découvrir toute la programmation du Festival la Première Fois

5 € la séance et 16€ le pass 5 séances

16h

:: Under Twilight
de Jean Gabriel Périot – 2006, France, 5 min

:: Chaque mur est une porte
d’Elitza Gueorguieva – 2017, France, 58 min
En présence de la réalisatrice

« Chaque mur est une porte est un film décalé fait d’archives politiques et de textes personnels. À travers cette étrange émission, dont l’auteure-présentatrice est ma mère, il revisite la Bulgarie au moment de la chute du mur de Berlin, et s’interroge sur les révolutions échouées et leur empreinte dans nos vies. »

QUE SONT-ILS DEVENUS ? nous fait découvrir le chemin parcouru par un jeune réalisateur de films documentaires qui avait participé à «Premier Jet» avec son projet.

Mention spéciale au Festival Transcinéma (Chili), Prix spécial au Festival Européen du Film (Bulgarie), Prix des Jeunes aux Escales Documentaires de La Rochelle, Mention spéciale Prix de l’Institut Français et Mention spéciale Prix des Bibliothèques au Cinéma du réel.

Quand j’avais 7 ans, ma mère avait le don d’ubiquité. Une fois par mois, elle se dédoublait… » La voix off du souvenir d’enfance inscrit dans un écrin féerique l’émission Version M, qu’animait la mère de la cinéaste à la télévision bulgare. En puisant dans sa collection familiale de VHS, Elitza Gueorguieva documente de manière ludique et touchante la « transition démocratique » de la Bulgarie de 1989 à 1991, avant un retour au pouvoir des communistes. Penseurs, hippies, étudiants et poètes commentent et chantent les bouleversements politiques (« Je ne suis pas communiste » ou « Comment va-t-on atteindre les Américains ? », ravissantes rengaines pop). L’atmosphère parfois kitsch de l’émission contraste avec la profondeur des considérations politico-philosophiques. Dans un numéro intitulé L’Espoir, la mère lit des questions de Max Frisch : « Aucune révolution n’a satisfait pleinement les attentes de ceux qui l’ont initiée. En déduisez-vous que la grande révolution est inutile ? En fin de compte, quels espoirs sont les plus importants, les accomplis ou les déçus ? » Tressage plein d’humour entre l’intime et l’historique, l’enfance et la désillusion d’une renaissance démocratique, Chaque mur est une porte s’offre pour finir en réécriture d’Alice au pays des merveilles : la mère, qui se promène, toute petite, devant un tas de Lego tandis qu’une main géante construit et détruit un mur, devient dans le finale à la fois l’héroïne carrollienne d’une révolution ratée et la figure de sa propre fille, initiée à l’Histoire bulgare par la lucarne. (Charlotte Garson)

 

 

18h

:: Devil Inside
de Jean-Gabriel Périot –  2004, France, 3 min
:: La place de l’homme
de Coline Grando – 2017, Belgique, 60 min

Des hommes de 20 à 40 ans, confrontés à une grossesse non prévue et le plus souvent interrompue, dévoilent leurs ressentis et réflexions sur cet événement. À travers ces récits de vie, c’est la place de l’homme dans les rapports femmes/hommes que le film questionne.

États Généraux du Documentaire de Lussas, Festival international du Film Francophone de Namur, Filmer à tout prix, Traces de Vies de Clermont-Ferrand, Festival du Film d’éducation d’Évreux

En présence de réalisatrice
En partenariat avec le planning familial

 

 

 

21h00 :

:: We’re winning, don’t forget
de Jean-Gabriel Périot – 2004, France, 7 min
Sur la représentation du travail, ou comment l’on repense à la lutte des classes…

:: Communion
d’Anna Zamecka – 2016, Pologne, 72 min

Quand les adultes font défaut, les enfants doivent grandir plus rapidement. Ola a 14 ans et doit s’occuper d’un père dysfonctionnel, d’un frère autiste et d’une mère qui vit au loin. Rêvant de réunir la famille, elle organise les festivités de la première communion de son frère.

Locarno Film Festival 2016, Prix du Meilleur Documentaire au Warsaw Film Festival (Pologne), Prix Young Eyes au DOK Leipzig Film Festival, IDFA (Pays-Bas)

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès

 


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte