Dans son film Nietzsche (2002), Guillaume Dustan dit qu’il a décidé d’être écrivain parce que c’est comme ça (en France) qu’on accède au discours public, qu’on peut tout changer, « détruire le système, subvertir l’ordre établi, faire que ça change, rétablir la justice, sauver la veuve et l’orphelin… ». Entre 1996 et 2004, il publie huit livres, par périodes…
> Lire la suite


Pietà

de Guillaume Dustan, 2001, 28 min

Pietà, un film d’amour avec Tristan à Zurich.

Pietà est le deuxième film du cycle de Tristan, après Nous (love no end), et avant Nous 2, puis Ratés. Ce sont des films cloués au lit ou pas très loin, filmés pour se faire du bien « comme un antiseptique, c’est comme de l’acupuncture d’amour, pour que j’aime encore, que je vive encore… ouin-ouin-ouin… ».

Il est tourné en Suisse, dans l’appartement de son amoureux et dans les rues de Zurich.

C’est contemplatif et assez silencieux. Tristan raconte que la Suisse pour Dustan était l’endroit du calme, du retrait.


Poubelle

de Guillaume Dustan, 2002, 1h02

Poubelle, je parle littérature avec Pierre Dulieu, de la revue belge écritures, il y a un numéro Dustan + engagement depuis, bref, en filmant la poubelle (à demi ouverte), puis on se roule dans les pétales de roses artificielles dans le salon de Tim et Philippe où je m’étais réfugié pour ne pas me suicider, c’est le cycle Tim et Philippe.

« J’avais un peu peur. Dans le porche, j’ai sonné. La voix de Dustan a dit “Ouais allô” à l’interphone. “Bonjour, c’est Pierre Dulieu, de la revue écritures”, ai-je dit avec beaucoup d’émotion. “Ouais non écoutez je suis en pleine crise d’angoisse là, revenez demain”, a dit Dustan. J’étais complètement catastrophé, j’ai commencé à dire que ce n’était pas possible, que j’étais venu en Thalys, et il m’a coupé, “C’est bon je blague montez c’est au deuxième”. J’ai monté l’escalier à moitié assommé, à moitié me marrant quand même, n’en revenant pas. Je suis arrivé au bon étage. Je crois que la porte était ouverte, je me suis avancé. Dans la pénombre du couloir, il y avait Dustan qui se tenait, debout, me toisant, les mains dans les poches, sérieux. Il portait un pantalon militaire kaki retroussé aux mollets. Je me suis avancé. Il y avait de l’électro qui provenait du salon. En passant devant la porte du salon, j’ai aperçu deux hommes (Philippe Joanny et Tim Madesclaire), l’un torse nu, couché sur le sol jonché de pétales de fleurs (Tim, je crois) ; et l’autre debout, avec un trépied et une caméra ou un appareil-photo, en train de le filmer. Je l’ai entendu dire : “C’est divin !”, en voyant ce qu’il filmait. Je crois qu’on s’est vite présentés, puis Dustan m’a fait entrer dans la cuisine. Je me suis assis. Debout, en me regardant d’en haut, il m’a dit : “Est-ce que vous êtes gay ?” J’ai bredouillé que non. Il a encore demandé : “Est-ce que vous êtes triste ?” Sur le moment, je n’ai pas compris le jeu de mot, avec gai et triste. Je prenais les questions comme des coups de poing, j’essayais de répondre au coup par coup, sans même prendre conscience de la déstabilisation, j’ai bredouillé “Je change”, je crois. “Est-ce que vous êtes triste ? – Je change.” Je crois que je voulais dire que les livres de Dustan m’aidaient à être plus joyeux. Puis, tout de suite, Dustan a sorti son caméscope, a annoncé qu’il allait filmer, et puis m’a demandé mon autorisation, j’ai dit oui et il a filmé Poubelle, ce qui n’était absolument pas prévu, ni l’objet de ma visite. »

Poubelle est un film d’entretien. Sa première rencontre, sur quatre, avec Pierre Dulieu. C’est ces rendez-vous qu’il raconta le 30 juin dernier lors de la présentation de la séance du film au Centre Pompidou.

 

Pierre Dulieu, « Guillaume Dustan », publié dans la revue Écritures n°14, « Dustan / Engagement », 2004
CD O fantasma, Dustan lit et dit, extrait de la revue Écritures « Danger, Dustan / Engagement », 2004, dirigée par Pierre Dulieu

montre † lèvres

de Guillaume Dustan, 2000, 21 min

montre † lèvres, je filme un peu une performance de Christophe Chemin chez *****L à Paris où je retourne pour la première fois depuis le début de ma dépression où je ne sors vraiment presque plus ; à la fin, il y a un plan de La Bourette reflétée dans une sorte de miroir qui bouge, c’est assez terrifiant et Patrick Vidal, qu’on ne voit pas à l’image, passe (we can be) Heroes ( just for one day).

montre † lèvres est le dernier film. Le seul de 2004, tourné à son retour de Douai où il a repris un poste de magistrat en 2003. Il n’y a plus que des ombres, des pieds, et des halos de lumière.


Partager cette séance

Partager l’événement facebook


Tarif de la séance

Gratuit pour les abonnés au Videodrome 2

PRIX LIBRE
Nous souhaitons que le cinéma demeure accessible à toutes et tous.
Nous souhaitons pouvoir porter la singularité de notre modèle de diffusion non commercial.
La curiosité, et le plaisir des images ne doivent pas être un privilège.
Si nous conseillons un prix, 5 euros (celui que nous appliquions jusqu’à présent), ce sera prix libre à partir de janvier 2020, pour toutes les séances organisées et portées par l’équipe de Videodrome 2, signalées en conséquence dans nos supports de communication.

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Pour vous souvenir de ces séances, vous pouvez les ajouter à votre agenda

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte


Toutes les séances du cycle

Pop Life, Songs in the Key of Moi & Nietzsche | Dix films de Guillaume Dustan
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle cinéma Dix films de Guillaume Dustan
En présence de Philippe Joanny et Tim Madesclaire

Pop Life de Guillaume Dustan, 2000, 19 min
Songs in the key of moi de Guillaume Dustan, 2000, 33 min
Nietzsche de Guillaume Dustan, 2002, 62 min

 

Film perdu & Nous (love no end) | Dix films de Guillaume Dustan
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle cinéma Dix films de Guillaume Dustan
En partenariat avec le cipM
Accompagné de lectures par Béatrice Cussol et Philippe Joanny

Film perdu de Guillaume Dustan, 2000, 25 min
Nous (love no end) de Guillaume Dustan, 2000, 1h22

Nous 2 & Squat | Dix films de Guillaume Dustan
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle cinéma Dix films de Guillaume Dustan

Nous 2 de Guillaume Dustan, 2002, 1h03
Squat de Guillaume Dustan, 2002, 1h03

Suivi d'un DJ Set avec *Pé Pé & Lulu Divine*

Pietà, Poubelle & montre † lèvres | Dix films de Guillaume Dustan
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle cinéma Dix films de Guillaume Dustan

Pietà de Guillaume Dustan, 2001, 19 min
Poubelle de Guillaume Dustan, 2002, 1h02
montre † lèvres de Guillaume Dustan, 2004, 21 min


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte