Le MUFF revient pour des programmations ponctuelles tout au long de l’année et vous souhaite une année encore, une, en plus, une année tout court, une année de 365 jours et nuits, et quelques secondes de plus peut-être pour faire tourner la planète. Bref, on vous propose cette fois-ci  un essai cinématographique bea;, à la lumière sombre qui entrera directement en conversation avec la performance sonore “A l’ombre du soleil”, proposition de sortie de résidence The Austrasian Goat/Hess/MOna Servo. Allez viendez !


The Eye of the Cyclops / L’oeil du cyclope
de Jen Debauche, 2015, Belgique, 50 min

“Rompre avec l’aliénation, la répétition mécanique des gestes du travail et, s’il le faut, la société en ce qu’elle tend à délier du monde, et décider alors de renouer avec celui-ci (sa matière, sa concrétude, ses paysages, sa texture) en un mouvement radical : marcher, tout simplement marcher, et retrouver ainsi ce moindre geste inaugural, constitutif de l’humain.
L’œil du cyclope raconte l’histoire d’un homme qui marche, d’un homme sans nom, en quête de ses propres lignes d’erre.”
(Patrick Leboutte).

Sélection
FID 2016 (Marseille)
Festival de cinéma, Douarnenez, 2016
Les Inattendus 2016 (Lyon)
FESTIVAL DES CINÉMAS DIFFÉRENTS, 2015 (Paris)
Filmer à tout prix, 2015 (Bruxelles)

“L’œil du cyclope” s’ouvre comme une blessure entre la nuit du cosmique et celle de l’infiniment petit. Lumière, image de l’éveil de la conscience humaine. Conscience du spectateur comme du solitaire personnage principal. La lumière comme force primitive et opérante du film. “L’oeil du Cyclope”, avec une grande maîtrise des bases radicales de la fabrication d’un film, évoque le cinéma du théâtre d’ombres et de la lanterne magique, en étant ponctué de mises en abîmes des caractères primitifs du cinéma : lumière, défilement, mouvement mécanique et circulaire. Le film suit la marche d’un unique personnage à travers bois, montagnes, cavernes et déserts. Il pourrait, si on le veux bien, représenter un archétype humain universel, et sa marche,le déroulement d’une existence. Chaque escalade, plongée, passage souterrain prend une aura symbolique. Aura renforcée par le caractère froid mais intime de l’image cinématographique,nous rappelant que notre vie n’est qu’une étincelle dans la nuit.


Le partenaire de programmation :

 

Voir le site du MUFF

 

 

 

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Les tarifs des séances cinéma

Adhésion annuelle indispensable à l’association
à partir de 3€

5€ la séance
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

La carte 10 séances + adhésion annuelle
45€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte