20h30: 

 

L’enclos

Armand Gatti – 1960, France, 1h45, noir et blanc, copie numérique restaurée

En 1944, dans un camp de concentration, un officier S.S. fait placer dans un enclos spécial deux condamnés à mort : Karl, détenu politique allemand membre de l’organisation clandestine antinazie du camp, et David, juif français. On leur annonce que celui qui tuera son compagnon sera gracié.
L’Enclos reçut le Prix de la Critique à Cannes en 1961 puis sombra dans un oubli presque total.

” Alors que le réalisation du Chateau (une adaptation de Kafka qui ne verra jamais le jour  ndr) semblait bloquée, j’ai entrepris pour le même producteur, le tournage d’un scénario que j’avais depuis longtemps et auquel je tenais beaucoup et qui a pu bénéficier de l’avance sur recettes du C.N.C. C’était ma première mise en scène ( de théatre et de cinéma), il y a des problèmes qui se sont posés tout le temps; mais je dois dire que je me suis senti à l’aise plus que dans n’importe quoi d’autre. j’avais déjà écrit trois pièces de théatre sur les camps nazis. Surtout en ce qui concerne le cinéma, on peut distinguer deux manières d’aborder l’expérience concentrationnaire. Certains, ce sont attachés au phénomène, de l’extérieur? Ce qui donne des images d’horreur, des images bilan avec des morts entassés et une vision hideuse de la chose.
J’ai voulu réagir contre cette vision. D’abord parce que l’horreur est en définitive très digestible; on la voit une fois, deux fois, trois fois et on vit avec. Mais il n’apparaît pas dans cette vision de l’univers concentrationnaire, ce qui pour moi est très important: l’avènement d’un certain type d’homme” Armand Gatti dans La revue du cinéma Image et son mai 1970

“Toi numéro 24 et moi numéro 73 421. Quelle distance n’a t-il pas fallut abolir pour que nous nous trouvions ensemble à Tatenberg (la montagne de l’évidence)” C’est David le petit juif horloger de Belleville (fidèle au stéréotype bienveillant des années 50 du juif déporté) qui s’adresse à Karl le communiste allemand “habitant de la premiere heure” des camps de 1933 à 1944.

“Ici, dit encore Gatti ce n’est pas l’homme qui compte c’est sa lutte”


L’expérience Gatti

 

Voir le programme complet du cycle

 

 

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Les tarifs des séances cinéma

Adhésion annuelle indispensable à l’association
à partir de 3€

5€ la séance
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

La carte RAGE + adhésion annuelle
:: VIDÉOCLUB : 3 films pour 7 jours

:: CINÉMA : accès illimité à toutes les séances hors séances spéciales et festivals
100€ (payables en trois fois par chèque)

La carte SCANNERS + adhésion annuelle
:: CINÉMA : accès illimité à toutes les séances hors séances spéciales et festivals
80€ (payables en trois fois par chèque)

La carte 10 séances + adhésion annuelle
40€

 

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte