Nous aurions pu ajouter aux accents fétichistes de la commémoration de 1968 ce chapitre peu connu qui nous vient de voisins proches, tout proches, ou prendre pour angle d’approche le travail de cette « première cinémathèque des autonomies » créée en 1978 au Pays Basque à Saint-Sébastien et dont le concours généreux nous permet de vous proposer cette soirée.
C’est disons tout cela réuni dans le simple désir de partager notre récente découverte d’Ama Lur de 
Nestor Basterretxea-Fernando Larruquert, film fresque, produit en 68 et qui dresse un ensemble de revendications concentrées dans un lyrisme cinématographique qui marquera à l’époque l’entrée d’une certain modernité du cinéma basque.

(Malgré nos efforts partagés avec la cinémathèque basque nous ne sommes pas parvenus à mettre la main sur la copie 35mm du film. On le regrette fortement, l’occasion de sortir notre projecteur Buisse Botazzi — forgé au cinéma d’éducation populaire— avec son objectif scope est source d’excitation permanente. Mais on se rattrapera avec les courts-métrages de la première partie de séance qui eux seront tous projetés en pellicule.)

Programmation réalisée en partenariat avec Euskadido filmategia, cinémathèque du pays Basque, à Saint-Sébastien, et Kimuak, sélection annuelle de courts métrages réalisé en Euskadi.

 


20h

Haragia

Film expérimental de Begoña Vicario,1999, 11 min, 35mm, VOSTFR


Une mort violente qui parle enfin aux vivants pour assurer le travail de deuil.

 

Inventario

Fiction d’Iñigo Royo , Oscar Currás, 2000, 12min, 35mm, VOSTFR


Le délire d’un fonctionnaire d’une cinémathèque en plein inventaire ou le destin de ces agents de la mémoire du monde.

 

Las Horas Muertas

Fiction d’Haritz Zubillaga, 2007, 14 min, 35mm, VOSTFR


Un film violent et sec qui rappelle belles heures du cinéma indépendant américain. Tourné en Super16 et monté à la serpe.

Ama Lur

de Nestor Basterretxea-Fernando Larruquert, 1968, 1h43, VOSTFR

 

Ama Lur, c’est la Terre Mère dans la mythologie Basque, celle qui enfante quotidiennement Dame Soleil et Grand-Mère Lune. Déesse ô combien chère aux bergers et marins qui peuplent ce pays à cheval sur la frontière franco-espagnole.

C’est aussi le premier film réalisé et produit au Pays Basque depuis l’époque franquiste.

Les deux réalisateurs traversent les cinq régions de l’Euskadi et nous dressent, en scope, une film-fresque de montage, qui conjugue l’histoire contemporaine des basques et la survivance de leurs traditions ancestrales.”

 

 


Le partenaire de programmation

 

Voir la page partenaire

 

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte