Dans le cadre du colloque Cinéastes arpenteurs : Qu’est-ce qu’un territoire cinématographique ? , Videodrome 2 accueillait le 27 Novembre une séance spéciale consacrée au travail de Fernand Deligny. Une conférence introductive était donnée par Marina Vidal-Naquet, accompagnée par Bruno Muel, avant la projection de Ce gamin-là et Fernand Deligny : à propos d’un film à faire, deux films réalisés par Renaud Victor.

Marina Vidal-Naquet est doctorante à Paris 10 et prépare une thèse intitulée “A côté du cinéma. Présence du cinéma dans les écrits de Fernand Deligny”. Bruno Muel est chef opérateur, producteur des films de Renaud Victor, et a fait partie des groupes Medvietkine. La salle était pleine et ravie de profiter de la conférence ainsi que des échanges qui ont suivi les films.

Fernand Deligny fonde en 1948 le réseau la Grande Cordée, qui prend en charge des enfants autistes en “cure libre”, dans la lignée des associations d’éducation populaire. Il s’agit d’une alternative aux internements souvent cruels qu’ils subissent dans les institutions. Deligny s’interroge, entre autres, sur la perception du territoire par ces adolescents, et comment le changement de milieu peut provoquer chez eux une évolution. En 1967, il s’installe dans les Cévènnes pour y créer, selon ses mots, un “milieu proche perceptible”, capable de soutenir l’existence d’enfants hors-parole. Il ne s’agissait pas de les rééduquer mais de créer un milieu vivable pour eux. Il a donc cherché à déjouer les manières habituelles de penser et de percevoir, mettant en cause le langage verbal, qui empêche de voir comme les “asociaux”, terme utilisé à l’époque pour désigner les autistes. Pour cela, il a mis en œuvre de nouvelles techniques : la cartographie, l’usage de la caméra, et l’écriture. C’est le quotidien de cette petite communauté qu’a filmé Renaud Victor pour Ce gamin-là, qui a connu un très grand succès à sa sortie en 1975.

 

 


En savoir plus

Un livre-DVD vient de paraître dans la collection Cinéma hors capital(e) (édition commune et Film Flamme) : Renaud Victor, présence proche.

 


Plus d’informations sur la séance :

Ce gamin-là & Fernand Deligny : à propos d’un film à faire de R. Victor | Cinéastes Arpenteurs : Qu’est-ce qu’un territoire cinématographique?

Toute l'actualité
videodrome 2 49, cours julien 13006 Marseille Carte