L’année passée, certains d’entre vous avaient pu découvrir un film d’anthologie, méconnu en Europe, mais qui a rassemblé des millions de spectateurs dans l’Union Soviétique et dans le monde  : La planète des tempêtes de Pavel Klouchantsev. Programmé alors dans notre cycle consacré au cinéma soviétique des années 60, ce film – qui a tout de même inspiré Stanley Kubrick pour son Odyssée de l’espace –  méritait de revenir sur nos écrans ce mois-ci, à l’attention des plus jeunes, dans le cadre du cycle dédié à la science-fiction.

 

La planète des tempêtes

Pavel Klouchantsev – 1962, Russie, 1h19, VOstFR

Trois vaisseaux spatiaux quittent l’Union soviétique à destination de Vénus. A l’approche de la planète, un des appareils est détruit. Les deux autres se partagent la mission. L’un d’eux restera en orbite autour de Vénus tandis que l’autre tentera de se poser sur la planète. Le premier, dans lequel est restée une femme, doit servir de liaison entre Vénus et la Terre. Pendant ce temps deux groupes de cosmonautes arrivent à se poser sur la planète. Ils tentent ensuite de se retrouver. Dans l’un des groupes se trouve un Américain et son robot «John». Ils découvrent des animaux inquiétants. A ce moment, survient une gigantesque éruption volcanique…

 

 

“Opérateur de formation, Pavel Klouchantsev fut l’un des rares cinéastes spécialisés dans la science-fiction en URSS, et un pionnier en matière d’effets spéciaux optiques. Après quelques ouvrages d’orientation scientifique et propagandiste, de vulgarisation scientifique à l’attention des enfants, et de courts métrages, documentaires ou docu fictions, Klouchantsev ose s’embarquer dans le pur « space opera » avec cette Planète des tempêtes qui fera le tour du monde (diffusé dans 28 pays) et lui vaudra son plus grand succès. Il est vrai que le film de Klouchantsev n’a rien à envier aux rares films de série B produits au même moment aux Etats-Unis ou en Italie. Tourné en couleur – faute de moyens, la plupart des films de SF des années 50 et du début des années 60 étaient en noir et blanc – La Planète des tempêtes prétend rivaliser avec la seule grande superproduction de science-fiction des années 50 – hollywoodienne bien sûr : Planète interdite (1956), « space opera » lointainement inspiré de « La Tempête » de Shakespeare. L’URSS a sans doute voulu prouver qu’elle pouvait faire aussi bien que la MGM en matière de spectacle intersidéral sur grand écran. (…)
Le succès de La Planète des tempêtes ne porta pas chance à Klouchantsev. La ministre de la culture d’alors, Madame Yekaterina Furtseva voulut faire couper la scène où la cosmonaute pleure sous prétexte que « La femme astronaute soviétique ne peut pas pleurer ». Ensuite Klouchantsev tomba en disgrâce et se remit à réaliser des courts métrages. Il mourut en 1999 à Saint-Pétersbourg dans l’indifférence générale, moins oublié aux Etats-Unis – comme inventeur de magnifiques effets spéciaux – que dans son propre pays.
La Planète des tempêtes connut le douteux privilège d’être distribué deux fois aux Etats-Unis, totalement remonté, doublé et signé par d’autres réalisateurs, avec des séquences rajoutées afin de faire passer le film pour une production américaine. Le film fut d’abord distribué sous le titre Voyage to the Prehistoric Planet en 1965 signé John Sebastian. En 1968 le débutant Peter Bodganovich transforma cette version en Voyage to the Planet of Prehistoric Women à la demande de Roger Corman avec de nouveaux inserts et des scènes sexy. Autant dire qu’il ne restait plus grand-chose dans ce salmigondis filmique de l’œuvre originale de Klouchantsev…”

 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Les tarifs des séances cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec adhésion
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

Adhésion annuelle à l’association
à partir de 5€

La carte 10 séances + adhésion annuelle
40€

Ouverture de la billetterie, 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte