Le Festival Image de Ville 2018 : 10 journées de projections, rencontres et débats, avec plus de 40 invités, cinéastes, artistes, professionnels du cinéma, architectes et urbanistes, historiens de l’architecture et des territoires, philosophes et chercheurs, et 60 films environ, du cinéma du patrimoine aux écritures contemporaines, en associant ciné-concerts et “films en chantier”…

Nous voudrions tout particulièrement attirer votre attention sur la journée du dimanche 18 novembre, avec la présence du cinéaste et danseur Arnold Pasquier à Marseille.

Invité de la 16ème édition du festival de films sur l’architecture et l’espace urbain, il accompagnera une sélection de ses films et une carte blanche, soit 4 séances entre 14h30 et 20h30 dans les deux salles du cours Julien, pour questionner, à partir du cinéma, les corps dans l’espace architecturé.

RDV également à La Baleine, 59 Cours Julien !!
Programme disponible en ligne
LA BALEINE : cliquez !
FESTIVAL IMAGE DE VILLE 2018 : cliquez !


18h30: projection + débat : Fragments de l’oeuvre de Lamia Joreige

présenté par Nicolas Feodoroff

 

Journey – 2006, 41 min
Ce film trace le parcours de Tati Rose, dont la trajectoire personnelle se mêle à l’histoire collective au Proche-Orient.

 

Nights and Days – 2007, 17 min

Le film raconte l’expérience de la guerre d’un point de vue personnel, à partir de notes écrites et filmées durant l’été 2006.

Nights and Days raconte l’expérience de la guerre d’un point de vue personnel, à partir de notes écrites et filmées durant l’été 2006. La première partie qui ressemble à un journal de guerre sans en être un, alterne des plans de jour avec des plans de nuit, qui sont construit avec la bande sonore, pour exprimer l’idée du passage du temps, l’attente, les peurs et les transformations vécues dans ces circonstances inhabituelles. La deuxième partie est un voyage au Sud-Liban qui a été dévasté durant cette guerre. De beaux paysages sereins s’alternent avec des ruines et des destructions, avec pour seul son, une musique. Ici aucun mot ne peut exprimer la dévastation. Nights and Days réflechit à la relation entre image et son et aussi à « l’horreur » qui peut se trouver derrière la “beauté”. Dans ces beaux paysages urbain et naturels, seuls quelques détails révèlent la présence et la violence de la guerre.

 

Replay (bis) – 2002, 9 min

L’histoire, dont on ne sait si elle a été vécue ou rêvée, prend forme à plusieurs reprises, laissant apparaitre les images comme les réminiscences d’un passé, mais aussi comme autant de tentatives de restituer un récit.

 

 

20h30: projection + débat : Fragment de l’oeuvre d’Arnold Pasquier

En présence d’Arnold Pasquier

Celui qui aime à raison
Arnold Pasquier – 2005, France, 1h06min

Accompagné de deux danseurs et d’un acteur, l’histoire d’un couple bouleversé par la rencontre d’un troisième où la ville joue – de São Paulo à Buenos Aires – un rôle de révélateur.

 

 

Arnold Pasquier est l’auteur de plus de 70 films qui couvrent les champs de la fiction, du documentaire, de l’essai et du cinéma expérimental. Il est metteur en scène, producteur d’émissions radiophoniques, acteur et danseur.

À vingt ans, il se rapproche de la danse contemporaine et collabore avec des chorégraphes comme documentariste (Mathilde Monnier, Josef Nadj, Dominique Boivin, Christian Rizzo) et comme danseur (Ami Garmon, Régis Huvier, Felix Ruckert, Julie Desprairies). En 1997, il est résident au Fresnoy, Studio national des arts contemporains à Tourcoing où il conçoit l’installation multimédia C’est ici que je donne des baisers et en 1999, il présente dans la Grande Nef le spectacle C’est merveilleux. En 2004, à la faveur d’une bourse «Villa Médicis hors-les-murs», il réalise au Brésil le film de long métrage Celui qui aime a raison. Cette expérience marque un intérêt pour la représentation de la ville et de l’architecture qui se développera avec L’Italie (2012), ou Borobudur (2015), tous deux présentés au cours de cette journée.

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Partenaire de projection

Cette projection est vous est proposée en partenariat avec

Image de Ville


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Les tarifs des séances cinéma

Adhésion annuelle indispensable à l’association
à partir de 3€

5€ la séance
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

La carte RAGE + adhésion annuelle
:: VIDÉOCLUB : 3 films pour 7 jours

:: CINÉMA : accès illimité à toutes les séances hors séances spéciales et festivals
100€ (payables en trois fois par chèque)

La carte SCANNERS + adhésion annuelle
:: CINÉMA : accès illimité à toutes les séances hors séances spéciales et festivals
80€ (payables en trois fois par chèque)

La carte 10 séances + adhésion annuelle
40€

 

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte