Devant le spectacle de l’urbanisation planétaire, le sentiment premier de la fascination cède souvent le pas à la confusion et au vertige. Au point, parfois, de nous sentir totalement dépassés. À quel phare, à quelle balise faire confiance pour guider notre destin d’urbains ?
Peut-être un mot… Habiter. La quinzième édition du Festival Images de Ville réunit différentes propositions nées de relations et coopérations culturelles avec la recherche scientifique et l’enseignement supérieur, avec des acteurs culturels du territoire régional et au-delà. A Videodrome 2, Image de Ville invite Les Rencontres Internationales Paris/Berlin pour le programme “L’impossible demeure”, sur une proposition de Nathalie Hénon et Jean-François Rettig.
Depuis vingt ans, les Rencontres Internationales Paris/Berlin s’affirment comme un rendez-vous culturel international majeur des pratiques contemporaines de l’image en mouvement.


 Un lieu d’existence est-il encore possible ? Quel écart entre soi et le monde ? Où que l’on soit, manger, dormir, s’aimer, c’est là que l’on demeure.
Il n’y a pas d’autre issue, sinon la dignité de vivre. Une dignité fragmentaire et morcelée que les quatre films proposés interrogent et rassemblent.

 

Excuse Me, While I Disappear
de Michael Macgarry – 2015, Afrique du Sud/Angola, 19 min

Le film suit un jeune employé municipal qui vit la nuit dans le centre historique de Luanda et travaille le jour comme jardinier à la ville nouvelle éloignée de Kilamba Kiaxi. Sa routine quotidienne est interrompue par des rêves éveillés, qui prennent une tournure surprenante.

 

There is a Happy Land Further Awaay
de Ben Rivers – 2015, Royaume-Uni, 20 min,16mm

The Vanuatu archipelago located west of Fiji, whose native inhabitants often follow the simple traditions of their ancestors, was devastated at the beginning of last year by Cyclone Pam. With his accustomed talent for revealing the internal magic of a place, Ben Rivers offers up a memoir of an obliterated village. In his poetic and near ethnographic approach he contemplates a distant world in which the fleeting lives of the locals come up against the perpetuity of capricious elements

Ben Rivers reveals the internal magic of life in the Vanuatu archipelago before it was devastated by Cyclone Pam. This meditative look at a distant world, where the fleeting lives of the native inhabitants come up against the perpetuity of capricious elements, is enhanced by recited verse from Henri Michaux.

 

Dormiente
de Tommaso Donati – 2016, Suisse, 18 min

 

Un homme et une femme, qui vivent en marge de la société, se déplacent et se croisent entre espaces urbains et espaces naturels, à la recherche d’une liberté oubliée, en essayant péniblement de rester éveillés.

 

 

O Nosso Homem
de Pedro Costa – 2010, Portugal, 23 min

“J’étais un bon maçon. Je n’ai jamais construit un mur de travers. Mon patron ne s’est pas plaint une seule fois. Un jour, le travail a manqué et j’ai perdu mes indemnités de chômage. Ni pension de retraite, ni allocations familiales. J’ai cherché du travail partout et je n’ai rien trouvé. Je ne ramenais plus d’argent à la maison, et Suzette m’a mis à la porte”

 

Les partenaires de programmation :

Promouvoir un cinéma qui ouvre sur le monde pour animer un espace public de réflexion sur la civilisation urbaine,en organisant deux événements festivaliers annuels et des rendez-vous publics réguliers ; en élaborant des programmations cinématographiques spécifiques ; en favorisant l’émergence de projets cinématographiques sur l’architecture et l’espace urbain ; en proposant des sessions d’éducation à l’image et de formation audiovisuelle sur les questions urbaines. Image de ville, structure culturelle aixoise créée en 2003, organise, chaque année, deux événements – le festival Image de ville en automne, et, depuis 2006, les Journées du film sur l’environnement au printemps, – et propose des rendez-vous publics réguliers autour des questions de la fabrique de la ville, de la transformation urbaine.

 

 

Grand rendez-vous dédié aux pratiques contemporaines de l’image en mouvement, Les Rencontres Internationales proposent un espace de découverte et de réflexion entre nouveau cinéma et art contemporain. Chaque année, un public nombreux et des professionnels du monde entier se retrouvent pour découvrir la programmation des Rencontres Internationales qui réunit séances de projection, expositions et performances – des œuvres d’artistes et réalisateurs reconnus sur la scène internationale, aux côtés de jeunes artistes et de réalisateurs diffusés pour la première fois. Des débats et tables rondes en présence de curateurs invités, artistes et chercheurs, apportent une perspective supplémentaire sur la programmation et sont l’occasion d’interroger ces pratiques artistiques et leurs enjeux.Les Rencontres Internationales rendent compte des spécificités et des convergences des pratiques artistiques entre nouveau cinéma et art contemporain, explorent les formes artistiques émergentes et leurs propos critiques, et permettent ce temps nécessaire où les points de vue se croisent et s’échangent.


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Les tarifs des séances cinéma

Adhésion annuelle indispensable à l’association
à partir de 3€

5€ la séance
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

La carte Cycle 6 séances + adhésion annuelle
25€

La carte 10 séances + adhésion annuelle
45€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

 


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte