Le Secret de la Sauce Samouraï

De Benjamin Piat, 2018, France

Trois immeubles du quartier de Belsunce vont être requalifiés dans le cadre du projet de réhabilitation urbaine «Un nouveau Marseille». C’est le cabinet Babylon qui est pressenti pour remporter l’appel d’offres. Son projet : la construction d’une résidence de luxe sécurisée en plein cœur du centre-ville qui, au prix de nombreuses expropriations, laisse rêveur bon nombre d’investisseurs.

Face à l’impuissance et à la résignation, un jeune héros décide d’entrer en résistance. Pour ce faire et mener à bien la lutte, il doit d’abord acquérir un grand savoir : Le Secret de La Sauce Samouraï !

La bande annonce

« Le Secret de la Sauce Samouraï », un film qui envoie

Les projets de rénovation déconnectés du réel ? Les Marseillais connaissent. La compagnie Mémoires Vives et la Fondation Abbé Pierre ont soutenu la réalisation d’un long métrage sur le sujet : « Le Secret de la Sauce Samouraï ».

Pour les habitants du quartier de Belsunce, Babylon n’annonce ni tour de Babel, ni jardins suspendus. Seulement travaux, fermeture de commerces et in fine gentrification. Dans cette comédie tournée à l’été 2018, Benjamin Piat met en scène la résistance d’une population face aux promesses douteuses de rénovation urbaine. Sujet trop bien expérimenté par les phocéens. Vous pourrez suivre les parcours de Djovany, Karim et Daniel, 3 amis lancés dans la réalisation de leur propre série. Avec les moyens du bord et souvent réunis dans leur kebab préféré « L’Idéal » ils mettent sur pied le scénario, construisent et déconstruisent les personnages et tournent les scènes leur Marseille. Ce rêve et cette amitié devront pourtant se confronter à l’arrivée d’un projet urbain mortel pour la vie du quartier telle qu’ils la connaissent. Aidé de son patron et ses voisins, Djovany pour résister va devoir apprendre l’art du Kung-Fu, un enseignement long et difficile. Les locaux devront toutefois s’allier pour faire face au cabinet influent et corrupteur et s’impliquer dans la vie politique. Entre trahisons, histoires de cœur et combats d’arts martiaux chaque personnage évolue et s’inscrit pleinement dans cette lutte locale, aux résonances nationales voire universelles. Agrémenté d’une bande son de premier choix, les fans de reggae reconnaitront notamment Leaders of Babylon d’Horace Andy, sans oublier le rap de Mehdi Acini venant accompagner ce récit d’une plume ciselée et intelligente.

L’occasion pour le spectateur de découvrir les lieux emblématiques du quartier : le snack « L’Idéal », le théâtre de l’Œuvre, le Centre de Culture Ouvrière Velten… Les habitants du quartier sont aussi mis en valeur dans le scenario. Les acteurs principaux sont issus de divers coins de Marseille, pour la majorité ce projet représente leur premier long métrage. Soutenu par la compagnie Mémoires Vives, œuvrant depuis 2006 dans une optique de rencontres autour de projets artistiques portés par des gens provenant de divers horizons, traitant l’histoire des territoires, de ses habitants, mais aussi l’histoire des migrations et de la mémoire collective. Avec cette dernière, la Fondation Abbé Pierre a coproduit le film, sans doute une manière pour eux de sensibiliser le grand public à ces problématiques d’exclusion. Un bel outil de sensibilisation, mais aussi et surtout une œuvre à découvrir.

Source : Pierre Frasiak, Le Ravi


Partager cette séance

Partager l’événement Facebook


Tarif de la séance

4€ Tarif normal
2€ pour les moins de 14 ans
Gratuit pour les lycéens et les étudiants

L’adhésion annuelle indispensable est de 3€ minimum

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Pour vous souvenir de cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte