Édito

Un groupe de missionnaires américains installé dans la jungle birmane, vient en aide à sa manière aux minorités ethniques opprimées. Au coeur de la jungle birmane, la guerre civile gronde depuis des décennies et épuise la résistance de minorités ethniques persécutées par le gouvernement central birman. Un groupe d’Américains évangéliques et paramilitaires semblent être les seuls à s’intéresser au sort de certaines de ces minorités opprimées. Mais sous couvert d’aider ces populations, le soutien militaire, le conditionnement idéologique et le prosélytisme religieux qu’ils dispensent aux populations locales révèlent une mécanique aux objectifs aussi malsains que fanatiques.

Pour mon deuxième long métrage, Le royaume, j’ai dû me faire accepter par ceux que je considère comme mes ennemis : des évangéliques Américains qui montent des camps d’entrainement militaire en Birmanie. Pour autant, l’idée n’étant pas de faire un film à charge et encore moins à leurs dépens, il a fallu leur faire comprendre et accepter mes objectifs en tant que réalisateur dans un travail de longue haleine. Dans mes autres productions, que ce soit des commandes ou des projets personnels, ce même principe de coréalisation (au sens large) prévaut.

Laurent Reyes

Le royaume de Laurent Reyes et Gabriel Laurent

2018 | France | 57 min

Au coeur de la jungle birmane, la guerre civile gronde depuis des décennies et épuise la résistance de minorités ethniques persécutées par le gouvernement central birman. Un groupe d’Américains évangéliques et paramilitaires semble être le seul à s’intéresser au sort de certaines de ces minorités opprimées. Mais sous couvert d’aider ces populations, le soutien militaire, le conditionnement idéologique et le prosélytisme religieux qu’ils dispensent aux populations locales révèlent une mécanique aux objectifs aussi malsains que fanatiques.

À travers cette ingérence menée comme une mission divine, le film nous montre un exemple de néo-colonisation en cours, l’écho d’un impérialisme doctrinal en plein essor aux États-Unis.

 

En savoir plus



Les réalisateurs


Laurent Reyes
et Gabriel Laurent sont deux amis qui, étudiants, ont eu ensemble leur première expérience d’expatriation. Ils se sont alors interrogés sur les enjeux de la mondialisation, la possibilité d’un dialogue des cultures, l’influence du tourisme et des différentes formes de néocolonialisme.

 

Désireux de poursuivre leur réflexion sur l’expatriation, ils imaginent d’abord un film à Calcutta. Un projet qui les fera bifurquer vers la Birmanie avec le film Le royaume quand Laurent rencontre en 2010 le fondateur d’une organisation clandestine évangélique sulfureuse.


Informations pratiques

Rejoindre l’évènement Facebook

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance.


Tarif de la séance

Prix libre (+ adhésion)

Nous souhaitons que le cinéma demeure accessible à toutes et tous. La curiosité, et le plaisir des images ne doivent pas être un privilège. Les projections engendrent des coûts de diffusion, c’est pour cela que nous conseillons le prix de 5€.

L’adhésion annuelle à l’association est nécessaire pour assister aux séances cinéma. Elle est accessible à partir de 5€ et valable sur une année civile.

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte