Du jour au lendemain
de Jean-Marie Straub & Danièle Huillet – 1996, France, 1h02

 

 

Deuxième Acte de ce cycle avec le premier opéra dodécaphonique de Schoenberg, Du jour au Lendemain, transposé en film en 1996 par Jean-Marie Straub et Danièle Huillet. Les cinéastes refusent de s’installer dans un style ou une méthode, ils cherchent constamment à renouveler leur travail, tel est leur défi. Ce qui explique que vingt ans après Moïse et Aaron, tourné en extérieur et en son direct, ils réalisent Du jour au lendemain en studio.

 

« Il fallait à la fois une scène, quelque chose d’ouvert devant et une boîte, qui était une chambre. Il fallait un espace ni tout à fait naturaliste ni tout à fait abstrait, ni tout à fait quotidien ni tout à fait théâtral, quelque chose entre les deux. Et puis il fallait bien une salle où on puisse mettre tout le monde. Même si on avait trouvé un appartement idéal, on n’aurait pas pu y mettre un orchestre ! On avait soixante-dix musiciens derrière nous et les caméras… Il fallait une grande salle, par conséquent un studio. » (1)

J-M.Straub

 

 

Seulement, bien que l’espace du film soit fictif et assumé comme tel, les cinéastes conservent le son direct, nécessaire selon eux, pour que Du jour au lendemain existe.

 

« Renoir, c’est quand même celui qui a le mieux compris ce qu’est le cinéma, comme dirait Rivette. Toute sa navette entre l’abstraction et la réalité, entre le théâtre et la vie, ça reposait sur le son direct. Renoir disait (joignant le geste à la parole, Straub prend un cendrier et le claque sur la table) “Ça, c’est le direct.” Voilà, ce mouvement et ce bruit sont indissociables. Si on refait le mouvement et qu’on synchronise un autre bruit dessus, ça n’existe pas. Dans notre film, il y a ça, une bouteille et un cendrier qui claquent sur une table, c’est une démonstration de direct. » (2)

J-M.Straub

 

Comme le titre l’indique, le temps du film est celui d’une nuit. Du jour au lendemain est une véritable réflexion sur la jalousie, l’infidélité et l’amour dans une société allant vers le modernisme. En rentrant d’une soirée, un couple s’avoue leur envie d’ailleurs, attirés tous deux par une femme et un homme présents lors de leur soirée. La relation, en crise, évoluera par la dispute, le désir et la séduction jusqu’au crépuscule.

 

 

« Il y a une phrase vers la fin de l’opéra qui fait froid dans le dos. La femme chante “Ta femme pour toute la vie, qui ne veut pas qu’une mode d’un trimestre dicte l’infamie.” Quand elle chante ça, on sent tout le poids social. » (3)

D.  Huillet

 

 

(1) J-M. Straub, propos recueillis par F. Bonnaud et S. Kagan, 1997, www.lesinrocks.com/1997/02/12/cinema/actualite-cinema/un-seul-cineaste-au-monde-nous-jean-marie-straub-daniele-huillet-11232810/

(2) J-M. Straub, Ibid.

(3) D. Huillet, Ibid.

 


 

Voir toutes les séances du cycle

 

 

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Les tarifs des séances cinéma

Adhésion annuelle indispensable à l’association
à partir de 3€

5€ la séance
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

La carte Cycle 6 séances + adhésion annuelle
25€

La carte 10 séances + adhésion annuelle
45€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte