Les cartes blanches sont une des spécificités de Videodrome 2 et donnent l’occasion à toute personne de faire acte de programmation. Maeva Aubert est artiste cinéaste. Loisada, Avenue C, son premier documentaire de création sur un jardin communautaire à New York, a été présenté dans différents festivals et centres d’art en France et à l’étranger. Elle est également programmatrice cinéma/ vidéo free lance pour différentes structures culturelles (écoles des Beaux Arts, écoles d’architecture, musées, galeries, centres d’arts).
Pour cette carte blanche, son travail sera présenté en écho au film News from home de Chantal Akerman.


:: Beam Drop 
de Michael Rudnick – 1987, 7 min, 16 mm

Objet filmique non identifié. le film radical et inédit de Michael Rudnick sur la mise en oeuvre d’une sculpture monumentale de Chris Burden.

En ouverture de la projection, Beam Drop est une perle rare de Michael Rudnick et de l’artiste performer Chris Burden, connu entre autre pour ses performances radicales qui jouent avec les limites de son corps dans les années 70.

Plus tard, le travail de Chris Burden est plus orienté vers les formes sculpturales de l’architecture et de l’espace public. Beam Drop restitue la fabrication d’une sculpture monumentale faite de poutres d’acier IPN jetées du haut d’une grue dans un bassin de béton frais. Chute spectaculaire des matériaux constitutifs de la construction moderniste, le film substitue à l’effondrement de cette architecture, l’apparition et l’éloge de la sculpture minimale contemporaine. Le montage du son est aussi traité de façon directe, ce qui confère au film un aspect musical exceptionnel.

:: Loisada, Avenue C
de Maeva Aubert – 2003, France, 16mm, 52 min

 

Loisada” signifie “Lower East Side” dans le jargon des portoricains new-yorkais. C’est aussi le quartier où se situe ce jardin communautaire, sur l’Avenue C, filmé sur plusieurs saisons à l’époque où je comptais aussi parmi les jardiniers de ce lieu à la fin des années quatre-vingt-dix. A l’image d’un patchwork, cet espace clos et ce lieu de vie si particulier tisse des liens sociaux entre les habitants d’un quartier jadis désœuvré. C’est un manifeste du métissage des cultures humaines et urbaines propre à New York.

Le protocole de ce film était de ne jamais montrer New York mais plutôt de l’évoquer à travers le son, invitant ainsi le spectateur à en imaginer sa présence aux abords du jardin.

Quelques jardiniers m’ont confié, sous forme d’entretiens, leur quotidien, d’autres ont préféré s’exprimer par des chansons ou des recettes. Lors de mes déambulations dans la ville, j’ai enregistré la musicalité présente dans sa cacophonie et son vacarme quasi incessants. Cette matière sonore a été mixée en «cut-up» au montage avec les voix et les rares plages de silence.

Filmé en 16 mm, Super 8 puis image par image avec un appareil photo argentique, le montage final en numérique a été fait avec la complicité de mon amie Mélanie Braux.

Cette expérience plastique, sonore et poétique est un journal filmé dans la tradition du «Movie journal» cher à Jonas Mekas. “Loisada, Avenue C” est à la fois une ballade visuelle bucolique et une déambulation urbaine sonore qui superpose le détail du végétal à celui du quotidien new-yorkais. Le vu et le caché dévoilent ainsi le foisonnement de cette ville dans ce qu’elle a de plus ténu.

Distribution : Heure Exquise!, Lille; Light Cone; Lowave, CJC, Paris ; New York Filmmakers Cooperative.

Diffusions 

Galerie nationale du Jeu de Paume, Paris.
1ère édition du Festival Hors-Pistes 2006, Centre Georges Pompidou, Paris.
Les Écrans documentaires, Arcueil.
Anthology Film Archives, New York.
La Notte Bianca, Rome.
La cinémathèque de Vienne.
Map Office Gallery, Hong Kong.
Ecole des Beaux Arts de Tel Aviv. 

Née à Paris en 1970. Après un Master 2 en Histoire de l’Art et Esthétique à la Sorbonne Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Maeva Aubert travaille au département Cinéma expérimental et films d’artistes au Centre Pompidou. De 1997 à 2000, elle séjourne à New York où elle suit des cours de réalisation à Brooklyn College. Elle mène, parallèlement à un travail de chercheur et d’archiviste pour le musée Guggenheim et l’ Anthology Film Archives, une collaboration pendant cinq ans avec l’artiste Céleste Boursier-Mougenot, lauréat pour la France à la Biennale de Venise en 2015. En 1999, elle fonde The French Short Film Festival à New York, également présenté à l’Egyptian Theater de Los Angeles.

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès

 


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte