Un geste documentaire, ce serait d’abord pour nous, un regard. Un acte visuel mais aussi d’écoute : audio-visuel. Puis un geste de cadrage, comme on cadre avec les mains lorsqu’on se prépare à filmer. Enfin la somme de ces gestes dans l’assemblage des images et des sons. Les yeux, les oreilles, les mains, qui se mettent à penser ensemble. Le geste, comme le définit le Littré : l’action et le mouvement du corps et particulièrement des bras et des mains, action et mouvement employés à signifier quelque chose. Un mouvement se compose de gestes successifs, il trace des lignes dans l’espace. Fabriquer un film documentaire, ce serait peut-être cela : accomplir un mouvement qui saisit le réel sans s’en extraire. Au contraire, ce mouvement permettrait à celui qui le fait, et à ceux qui en voient le résultat – film ou création sonore – de s’en rapprocher, d’en faire pleinement partie, de faire sens avec lui.

Un geste documentaire serait ce qui nous remet en lien avec la réalité.
Conçu en collaboration avec le festival La première fois.

 


Car les hommes passent

de Assia Piqueras & Thibault Verneret, 2019, 15 min

Mange-Garri : désert de poussière et d’eau rouges. Zone de stockage des déchets industriels de l’usine de Gardanne (Bouches-du-Rhône), entreposés à ciel ouvert. Le film observe cette terre contaminée. À partir d’archives domestiques, de témoignages, et d’images tournées dans l’enceinte du site, il interroge le pari de l’homme sur sa propre destruction.


Les maisons qu’on était

de Arianna Lodeserto, 2018, 18 min

Dans la ville de Rome, la lutte pour le droit au logement – conduite surtout par des femmes et des ouvriers du bâtiment – a commencé dans les années 40 mais elle est toujours d’actualité. Elle ne peut donc que s’articuler et s’exposer qu’à travers les archives du passé et les archives du présent.


Comment filmer un arbre ?

de Alexandre Carré, 2019, 12min

Une place. Des arbres. Un réalisateur perdu face à son futur film. De vieilles dames assises sur un banc. Une discussion commence alors sur la meilleure façon de filmer un arbre alors qu’au même moment gronde au loin la lutte…


Pour vous souvenir de cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte


Partager cette séance

Partager l’événement facebook


En partenariat avec


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès

 


Tarif de la séance

PRIX LIBRE
Nous souhaitons que le cinéma demeure accessible à toutes et tous.
Nous souhaitons pouvoir porter la singularité de notre modèle de diffusion non commercial.
La curiosité, et le plaisir des images ne doivent pas être un privilège.
Si nous conseillons un prix, 5 euros (celui que nous appliquions jusqu’à présent), ce sera prix libre à partir de janvier 2020, pour toutes les séances organisées et portées par l’équipe de Videodrome 2, signalées en conséquence dans nos supports de communication.

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte