Isotta Trastevere

Isotta Trastevere est une compositrice en train de réaliser une thèse (Laboratoire PRISM) sur la forme musicale des œuvres  électroacoustiques. Elle s’intéresse aux musiques composées avec une certaine économie de matériaux comme la musique minimaliste et privilégiant le silence. Ses pièces acousmatiques ont été jouées en France (Festival Futura) et à l’étranger (MusLab). Avec un collectif d’artistes elle fonde radio Nunc, radio web indépendante de création sonore qui a pour but de rassembler les pratiques sonores d’aujourd’hui.


Man maid primeval forest

de Mutsumi Abe, 2019, 9 min

Cette œuvre est inspirée de la forêt de Mejii de Tokyo. Cette dernière a été plantée il y a un siècle et constitue un endroit magique, une forêt artificielle au cœur de la ville. Mutsumi Abe affirme avoir composé cette musique non pas avec un seul flux temporel, mais avec
divers flux qui se chevauchent.


Altr(o) Mondo

de Isotta Trastevere, 2019, 20 min

Prologue départ 3’27
Paysage artificiel I 4’28
La chose I soliloque 2’34
Paysage artificiel II 4’32
La chose II _ sociétés 4’17

Cette pièce est un cheminement qui pourrait ne jamais s’arrêter. Elle se divise en plusieurs mouvements qui se déclinent du singulier au multiple. Alto, qui signifie haut en italien, indique le statut insaisissable du monde évoqué dans l’œuvre. Altro, autre, car il se différencie du monde dans lequel on vit. Monde fait référence à l’espace sonore de la composition. Un monde riche en images et à la fois présent, car marqué par la matérialité des sons qui le constituent.


The cat’s dream

de Christina Kubisch, 1987, 18 min

C’est la première des trois pièces qui composent l’album Night flights, sorti en 1987 à Milan. Night Flights est l’album le plus hautement considéré de l’œuvre de Kubisch. Indisponible pendant 20 ans il est maintenant réédité pour une nouvelle génération d’auditeurs.

Les trois compositions exploitent un langage expérimental d’un genre différent, loin des compositions académiques courantes largement influencées par le GRM, qui dominent la scène depuis le milieu du 20ème siècle. Au contraire l’importance de la superposition de sources sonores inhabituelles crée différentes formes de drone acoustique et paysage sonore. C’est le genre d’esthétique que l’on ne connait que trop bien maintenant : tant d’artistes ont exploité ces champs sonores depuis, mais Night Flights peut être considéré comme un album clé dans l’évolution de l’art sonore contemporain.


Noir

Lecture performée et spatialisations sonores (création 2020-2021) de Doriane Souilhol et Isotta Trastevere
Variation autour du texte Noir de Christophe Tarkos, issu du recueil Le Signe = (1999).

L’écriture de Christophe Tarkos nous renvoie à une musicalité fluctuante. Parfois les mots s’enchaînent sans nous permettre de saisir le lien qui les tient, parfois nous retrouvons le fil, par des résonances pour plonger au cœur de noir. De sa matérialité, de ses qualités obscures, on apprend à tâtons, en creux à dessiner au fil des mots ses contours. Du noir plein la bouche et les oreilles. Nous avons choisi de mettre ce texte en voix et en échos sonores. La voix est multiple, répétitive, enveloppante. Les sonorités sont réduites à l’essentiel jusqu’au bruit blanc. Des sons transcrivent la cadence de la voix et créent un monde d’ombres autour d’elle.

Christophe Tarkos (1963-2004) est un poète et performer français. Il est né et a vécu à Marseille. Il travaille autour de la matérialité de la langue et a inventé le concept de «pâte-mot». L’oralité et l’activation du texte par les corps sont essentielles dans son approche de la langue comme le suggère la puissance de ses performances. La langue est pour lui un matériau éminemment vivant.

Doriane Souilhol (née en 1981) vit et travaille à Marseille. Elle est diplômée de l’école supérieure d’arts appliqués Duperré de Paris. Elle mène une recherche autour de la notion de désir tentant d’approcher la manière dont il «prend corps» à l’origine dans le processus de pensée, de rêve, de création… Cela se traduit par une exploration attentive de la matérialité de l’image et du langage. Ses propositions se déploient en installations, sculptures, vidéos, images et projets éditoriaux. Ses travaux récents s’ouvrent sur la pratique de la performance.


Partager cette séance

Partager l’événement facebook


Tarif de la séance

Prix libre entre 3 et 6 euros.
(+ adhésion annuelle de 5 euros obligatoire)

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Pour vous souvenir de cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

ical Google outlook Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte