Cette année, Aflam explore de nouvelles formes de narration. Le festival propose une sélection de séries web présentes depuis quelques années dans le monde arabe et qui attirent un grand public sur Internet. Elles sont portées par des créateurs qui investissent le web… ou s’y réfugient. Notre sélection a pour but de contribuer à la reconnaissance de ce format digital et de ses déclinaisons diverses. “Ce format est trop léger pour être du cinéma, trop politiquement incorrect pour passer à la télé”, comme le dit si bien Hicham Lasri, réalisateur marocain qui joue de cet espace d’expression. Invité des Rencontres pour son dernier long métrage, il sera présent lors de ces 2 séances.

Ces séries osent aborder des sujets que la plupart des médias arabes évitent, ou censurent. Certaines vous emmènent dans des conversations politiques absurdes, d’autres se dressent avec humour contre le radicalisme, ou encore questionnent sexualités et tabous. Mais il nous semble que toutes ont un objet en commun, elles racontent les diverses frustrations et déboires de la rue arabe au-delà des censures. Elles sont la voix de la jeunesse arabe et mettent en scène leurs réalités. Elles portent aussi la contestation politique et les messages de résistance de ceux qui sont assiégés.

Voir le site des Rencontre d’AFLAM


No Vaseline Fatwa
de Hicham Lasri – 2016, Maroc, fiction, 2-8 min

Une “trash-comédie” autour d’un Moujahid qui en plus d’internet et de la gratuité des fatwas, découvre la vaseline. Déconseillée au moins de 16 ans!

Le Bigh Daddy Show
Anonyme – 2016, Irak, animation, 2-6 min

“Nous nous moquons de Daech pour ce qu’ils sont, des idiots” est le pari de la web-série d’animation réalisée par un groupe de militants arabes et anonymes.

Mamnou 3
de Nina Najjar – 2012, Liban, docu-fiction, 8 min

Une série simulant le quotidien à l’intérieur du bureau de censure au Liban.

Interdits en Syrie
de Hozan Ali et Bachar Hadi – 2015, Syrie, Comédie, 8-14 min

Des situations burlesques tournées dans la Syrie d’aujourd’hui.

I luv u but…
de Fadia Aboud – 2012, Australie, fiction, 3-4 min

La série qui aborde l’homosexualité dans la communauté arabe en Australie.

Shankaboot
d’Amin Dora – 2010/11, Liban, Fiction, 5-6 min

À l’écoute 24/24h, un livreur fournit tous les besoins de son voisinage. L’occasion de voir s’ouvrir toutes les portes et de révéler différentes strates de la société libanaise.


Le partenaire

 

Voir la page partenaire

 

 

 

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès

 


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte