Pour finir en beauté le cycle “Contes venus du froid”, partons en famille dans les steppes de Mongolie, pour suivre les aventures de Nansa.

Le chien jaune de Mongolie
de Byambasuren Davaa – 2005, Allemagne / Mongolie, 1h35

A la fin de son année scolaire, Nansa, 10 ans, revient pour l’été, auprès de ses parents nomades, qui vivent dans une yourte dans les steppes mongoles. En mission pour ramasser des bouses de yacks, Nansa trouve un chien abandonné, dans une grotte et décide de l’adopter. Elle le baptise Tatoué. Son père s’oppose à ce que ce chien mystérieux reste auprès de la famille, craignant qu’il ait été en contact avec les loups et qu’il constitue une menace pour leur troupeau. La fillette s’obstine et veut garder Tatoué… Un conte documentaire et spirituel à découvrir en famille pendant les vacances !

Le Chien jaune de Mongolie est un conte à plusieurs dimensions. Les enfants s’attacheront immédiatement à l’histoire simple de Nansa et à la résolution du conflit (traité avec une extrême douceur) entre Nansa et son père, au sujet du chien.
Ensuite, ce film offre la particularité d’être en même temps un documentaire très précis sur la vie des nomades en Mongolie. La réalisatrice, dont l’enfance a ressemblé à celle de Nansa dans le film, a choisi une vraie famille de nomades et les a filmé dans leur vie quotidienne. Leurs gestes, leur labeur, leur mode de vie sont rendus avec une grande simplicité. Le rythme du film est lent et apaisé. Byambasuren Davaa prend le temps de filmer. De la durée des plans émane une véritable authenticité.
À ce réalisme, s’ajoute une autre dimension, plus spirituelle. Tout est cyclique dans le film. Les éléments se recyclent, se transforment. Les bouses servent à alimenter le feu, pour faire bouillir le lait, qui devient fromage. La peau des moutons se vend pour acheter d’autres denrées. On fait, en échange, des offrandes à la nature. Tout est circulaire, comme les saisons qui reviennent, comme la yourte, ronde, est le centre d’où l’on part et où tout revient. Il s’agit ainsi de matérialiser la foi bouddhiste, et la croyance en différents cycles de vie, la réincarnation.
Mais Byambasuren Davaa se garde bien de toute forme d’apologie. Au contraire, l’intérêt du film réside dans ses zones de mystère, que les enfants auront plaisir à interroger. Beaucoup de questions restent en suspens, et la curiosité de Nansa n’en vient pas à bout. Le mystère de la vie et de la mort, celui de la foi reste intact. Reste qu’au bout du conte, nous aurons fait un beau voyage !”
(Par Hélène Deschamps de Benshi)

 


Contes venus du froid

Voir toutes les séances du cycle

 

 

 


Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma Les séances jeune public
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Le tarif des séances jeune public :
2€ pour les enfants et les adultes

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma Les séances jeune public
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte