Objet précieux, fait de patience et de passion…Incontournable…et pourtant trop peu connu. Les Dérives autour du cinéma (films, sons, textes, images et documents) cheminent à travers un site internet, des projections et une revue papier & dvd.
Qu’est ce que Dérives.tv ?
En 2007, nous avons fondé Dérives, revue, DVD et site Internet autour du cinéma. La ligne éditoriale s’inscrit dans une recherche auquel fait écho le titre Dérives, renvoyant à la mise en relation de différentes productions artistiques et de réflexions théoriques dans les domaines des arts visuels, en révélant des résonances et des affinités parfois souterraines. Chaque numéro gravite autour de l’univers d’un ou plusieurs cinéastes/vidéastes principaux, et propose d’aborder le travail de ces auteurs par des entretiens approfondis.  Dérives est également issue du désir de créer un espace de diffusion pour des œuvres qui ne trouvent pas leur place dans les circuits dominants. Depuis 2000, le site internet derives.tv a su promouvoir une approche renouvelée de l’accès et de la diffusion de créations audiovisuelles et sonores, en offrant notamment une plateforme d’échanges et de réflexion aux créateurs indépendants.


« Une ville. Pas un décor, mais l’enjeu primordial de rapports sociaux… », ces mots de Véronique Goël sont une bonne introduction à son cinéma.
Lorsque nous préparions une édition de Dérives numéro 3 avec Stephen Dwoskin, la cinéaste nous avait envoyé ses films et la découverte de son cinéma a été pour nous un choc esthétique. Elle a généreusement partager ses films sur Derives.tv dont son triptyque de longs-métrages de fiction mais c’est en projection que son cinéma prend toute son ampleur. C’est pour cela que nous avons voulu organiser une projection de ses films en sa présence à Marseille, au début de l’automne. Nous commencerons avec son premier film, le court-métrage Allegro datant 1979. Ce sera l’occasion de discuter des fondements de son cinéma et de la question de faire politiquement des films dans l’après 68. Puis nous verrons son triptyque composé de Un autre été (1981), Précis (1984-85) et Perfect life (1991).
La cinéaste sera présente pour échanger à l’issue des projections.

PERFECT LIFE
Véronique Goël – 1991, France, 1h20

Perfect life – la couleur – on pense à Virginia Wolf et à Nathalie Sarraute mais pas à Elfriede Jelinek – les garçons ont des dos de filles – les filles ont des rigidités austères et d’âpres abandons – la bande son est encore plus exigeante, elle chante – on pense à Berio, Nono, Sciarrino – des doigts secs sur un clavier de machine à écrire, une sirène déchire le lointain, le téléphone sonne – tu sais bien qu’il n’est pas là, dit-elle – de quoi, de qui ? – ouvrez les oreilles !


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 Marseille Carte