Un appareil extraterrestre atterrit en pleine nuit dans les environs de Los Angeles. Ses occupants, botanistes, envoyés sur Terre en mission d’exploration, recueillent quelques plantes. L’un d’eux s’éloigne du groupe et explore la forêt avant de s’arrêter, fasciné par les lumières de la ville au loin. C’est sa première découverte de la civilisation humaine.
Mais un groupe d’hommes en voitures débarque et traque la créature qui tente alors de rejoindre ses semblables. Ces derniers, voulant éviter le contact avec les êtres humains, font décoller le vaisseau et quittent la Terre en toute hâte. L’extraterrestre désormais seul et apeuré arrive à se frayer un chemin vers un quartier résidentiel où vit une famille en crise : Mary, mère divorcée et ses trois enfants Elliott, Michael et Gertie.
Elliott, 10 ans, ne tarde pas à découvrir la créature qui s’est réfugiée dans son jardin et, après des moments de frayeurs, l’invite dans sa chambre. Liés par un lien psychique, les deux êtres ne tardent pas à devenir très proches. Elliott baptise son nouvel ami E.T. (Extra-Terrestre). Bientôt aidé par sa petite sœur et son frère aîné, Elliott va alors tenter de garder la présence d’E.T. secrète.
E.T. n’aspire qu’à une chose : retrouver les siens par tous les moyens. Il se met alors à construire un appareil de communication, en combinant plusieurs outils et jeux électroniques, et tente d’appeler l’espace. Mais sa santé décline et il entraîne également le jeune humain avec lui vers la mort. Au même moment, l’armée découvre son existence et investit les lieux pour construire un laboratoire de recherches…

D’après Le Ciné-club de Caen, E.T. serait une sorte de nouveau Jésus : il descend sur Terre, a le don de rendre la vie (aux fleurs), souffre pour les autres, meurt, ressuscite et remonte au ciel. Autres références bibliques : la mère d’Elliot s’appelle Mary et l’affiche rappelle fortement La création d’Adam de Michel-Ange.

E.T. l’extra-terrestre

de Steven Spielberg – 1982, États-Unis, 2h00, VF

À partir de 6 ans

 

Avec : Henry Thomas (Elliott), Dee Wallace-Stone (Mary, sa mère), Robert MacNaughton (Michael, son frère), Drew Barrymore (Gertie, sa soeur), Peter Coyote (Keys), K.C. Martel (Greg), Sean Frye (Steve)

Le film est ressorti en salles pour son 20e anniversaire. À cette occasion, il a subi quelques changements (dont le remplacement des armes des agents gouvernementaux poursuivant E.T. et Elliot par des talkies-walkies, ainsi qu’une phrase prononcée par la mère dans laquelle le mot « terroriste » a été remplacé par « hippie » (?)).
En 2012, Spielberg confia dans une interview qu’il regrettait les changements de l’Édition spéciale de 2002, et qu’il conseillerait désormais aux gens n’ayant jamais vu le film de regarder la version cinéma originale de 1982. En conséquence, le blu-ray du film qui sera projeté au Videodrome 2 vous propose cette version originale.

 

 

Ce que vous ne savez peut-être pas

À l’origine, Spielberg avait prévu de faire un film plus noir avec des aliens qui terrorisent une famille dans sa maison. Il réutilisera cette idée, mais dans un autre contexte, en produisant Poltergeist en 1982.

E.T. l’extra-terrestre est un des rares films à avoir été tourné en grande partie dans l’ordre du scénario afin de permettre aux jeunes acteurs d’être plus sincères dans leurs émotions de par l’histoire qu’ils découvraient au fur et à mesure.

Le visage d’E.T. est inspiré par les visages de Carl Sandburg, Albert Einstein et du chat du concepteur d’E.T., Carlo Rambaldi.

La fameuse scène du vol en vélo est un hommage au film Miracle à Milan de Vittorio de Sica.

En dehors des mouvements complexes de la marionnette animatronique utilisée lors du tournage, quatre personnes ont été créditées pour les « mouvements spéciaux » : deux personnes de très petite taille pour les séquences où E.T. est filmé en pied et se déplace sur de longues distances, un adolescent né sans jambes pour la séquence où E.T. est saoul et percute le réfrigérateur (il se déplaçait en fait sur ses mains) et un mime, au début de cette même séquence, lorsque E.T. ouvre la cannette de bière, ce que l’animatronique ne pouvait réussir à l’époque.

Dans une scène du film, on peut voir deux clins d’œil de Spielberg à son ami George Lucas : Elliot montrant à E.T. des jouets de l’univers Star Wars dans sa chambre, et Yoda passer à la fête d’Halloween. Touché, George Lucas ajoutera en 1999 un groupe de E.T. dans Star Wars, épisode I : La Menace fantôme, comme membre du Sénat galactique. Depuis, l’espèce de E.T. a été officialisée comme faisant partie du vaste univers Star Wars, son espèce étant appelé Children of the Green Planet (« Enfants de la planète Verte ») et le monde sur lequel elle vit est Brodo Asogi.

Si Melissa Mathison est la scénariste officielle du film, c’est Steven Spielberg qui a conçu le film. En effet, E.T. l’extra-terrestre est quasi-autobiographique : n’ayant pas d’amis dans son enfance et ses parents s’étant séparés, le jeune Steven, fasciné par les ovnis, s’inventa un ami imaginaire. Aujourd’hui encore, Steven Spielberg affirme que E.T. l’extra-terrestre est son film le plus intime.


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 MarseilleCarte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Les tarifs des séances cinéma

Adhésion annuelle indispensable à l’association
à partir de 3€

5€ la séance
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

La carte 10 séances + adhésion annuelle
45€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer