Pour la 5e édition de son Institut de la Mécanique des Turbulences, Dodeskaden s’ouvre à la multitude : de voix, de matières, de sens et de compositions.
Une dérive sensible et expérimentale de performances et de projections qui refont le monde, inversent les repères, détournent les signaux et produisent de l’énergie.

Repas collectif et « SCOPITRON »
ou prédire l’avenir en libérant les électrons…

 

17h

Planches, clous, marteaux

Jeremy Gravayat, 16mm, 13min, 2015

Premier fragment d’un projet au long cours sur l’histoire de l’habitat social et précaire en Seine-Saint-Denis, mené en collaboration avec des habitants de La Courneuve. Ces enquêtes, récits oraux, images et documents d’archives, ont été rassemblés dans un livre-journal gratuit d’une centaine de pages : Atlas – Histoires de l’Habiter. Ce projet est réalisé avec Yann Chevalier et le soutien de l’équipe de L’Abominable, laboratoire cinématographique partagé à la Courneuve.

 

 

18h

Collectif ChôSe

Lectures & performance
carte blanche au collectif chôSe
collectif d’artistes, issu.e.s d’horizons différents – création littéraire, performance, graphisme, vidéo, danse, installation – et regroupé.e.s autour d’une volonté commune : défendre une écriture vivante en privilégiant les formes hybrides et les propositions hors du livre. Incorporant des pratiques diverses, chôSe met l’accent sur l’oralité, la performance, l’expérience et la dimension plastique du texte.


 

 

 

19h

Wavelenght

performance ciné de Stefano Canapa Antoine Birot, 16mm, vidéo, musique live.


La rencontre fortuite d’un signal électrique et des grains argentiques en perpétuel mouvement.

 

 

Repas Collectif

 

 

20h30  Collectif ChôSe / Projections 35mm

Projection Obscura

Peter Miller, 2005, 10min

Des salles de cinémas impressionnés sur pellicule. Un film réalisé en inversant le processus de projection : le projecteur comme camera obscura. Sont montrés The Biograph, Gene Siskel Film Center, Anthology Film Archives, Gateway, MFA-Boston, Coolidge Corner and Harvard Film Archive.

 

Kairos

Stefano Canapa et Elisa Ribes, 35mm, 2016, 11min

Kairos est un film-poème dansé, une marche sur les rives de la Méditerranée qui évoque aussi bien la disparition du mythe des sirènes que le périple des migrants, entre exil et résistance.
Le Kairos désigne pour les Grecs ce moment fugace où tout se décide, le point de bascule, la fenêtre qui s’ouvre et dans laquelle il faut s’engouffrer pour saisir son opportunité.

 

I don’t think I can see an Island

Christopher Becks et Emmanuel Lefrant, 35mm, 4min10, 2016

Un film d’aventures non euclidiennes et symboliquement authentiques.


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 MarseilleCarte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès

 


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer