Dans cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen, à l’occasion duquel Le Videodrome 2 propose un retour en cinéma sur les évènements récents de la Corée du Sud. L’occasion de faire le point sur la destitution de la présidente Park Geun-hee, liée à de nombreux scandales … Lire la suite >


The President’s Last Bang

De Im Sang-soo, 2005, Corée du Sud, 1h42, VOSTFR

Séoul, en 1979. La dictature du président Park Chung-hee décline. Parvenu à la tête du pays grâce à un coup d’État en 1961, l’homme est mélancolique. Il trouve refuge dans la Maison Bleue où il passe des soirées à se distraire, entouré de proches collaborateurs et de jolies filles. Lors de l’une de ces soirées très privées, le Directeur Kim des services secrets coréens (la KCIA) qui fait partie des convives, décide sur un coup de sang d’assassiner le président.

 

Deux ans avant son Vieux Jardin, Im Sang-soo s’interroge déjà sur la figure du héros dans The President’s Last Bang. Le titre coréen du film signifie « ces gens, à ce moment-là », et c’est bien ce dont il est question, finalement, dans ces deux films : de personnes humaines, percluses de défauts, de qualités, d’idéaux et d’illusions, broyées par la vacuité shakespearienne de la course au pouvoir, libertaire ou dictatorial.

En 1979, la Corée du Sud est sous l’égide du président de la République Park Chung-hee. Lors d’une tentative de coup d’État, le chef de la KCIA Kim va l’assassiner, et tenter de prendre le pouvoir par la politique et la manipulation. Sa manœuvre échouera, et lui et certains autres conspirateurs seront exécutés. Quelles étaient les motivations de cet homme? Était-il un révolutionnaire démocrate, tel qu’il l’a dit à son procès? Était-il un homme rongé par la maladie, l’envie et la jalousie, tel que le montre Im Sang-soo? Était-il un peu des deux, était-il tout autre chose? Peu importe, souligne le cinéaste par le biais de la voix off conclusive. Ni la thèse développée par le film, ni les données historiques officielles ne font la différence, face au visage humain défait et vaincu du conspirateur Kim, pas vraiment déchu comme Richard III, ni aussi réellement fou que Macbeth, mais en tous cas, fondamentalement shakespearien.

Les axiomes de la sagesse politique insistent souvent sur l’impermanence des choses : ni paix ni guerre ne durent, non plus que les divers régimes. Mélancolique et narquois, Im Sang-soo revient avec distance sur un épisode clé de la marche de la Corée du Sud vers la démocratie, en montrant, toujours théâtral, les coulisses d’un pouvoir qui finalement n’aura jamais eu la main haute. L’Histoire, comme le cinéma, se nourrit d’image potentiellement factices. La voix off conclusive de The President’s Last Bang contribue à maintenir le doute : a-t-on vu une reconstitution ou une interprétation? La réalité, ou une fiction? Peu importe, finalement, à Im Sang-soo que ce soit l’un ou l’autre.

Source : Critikat


Pour vous souvenir de cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte


Partager cette séance

Partager l’événement Facebook


Tarif de la séance

La séance est gratuite

L’adhésion annuelle indispensable est de 3€ minimum

Voir les cartes d’abonnement au Videodrome 2

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque séance


Le programme complet du cycle


Toutes les séances du cycle

 

The President's Last Bang | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen
La séance est gratuite

The President's Last Bang de Im Sang-soo, 2005, Corée du Sud, 1h42, VOSTFR

Tunnel | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Tunnel de Kim Seong-hoon, 2016, Corée du Sud, 2h06, VOSTFR

The Housemaid | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen
Projection en pellicule 35mm

The Housemaid de Im Sang-soo, 2010, Corée du Sud, 1h46, VOSTFR, pellicule 35mm

Dernier Train pour Busan | Révolution des bougies
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Dernier Train pour Busan de Yeon Sang-ho, 2016, Corée du Sud, 1h58, VOSTFR

Burning | Révolution des bougies
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Burning de Lee Chang-dong, 2018, Corée du Sud, 2h28, VOSTFR

Entre 2 rives | Révolution des bougies
ical Google outlook
Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille

Dans le cadre du cycle Révolution des bougies : Actualité du cinéma Sud-Coréen

Entre 2 rives de Kim Ki-duk, 2016, Corée du Sud, 1h50, VOSTFR


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


 Voir le programme complet des séances cinéma

Les séances de cinéma
Videodrome 2 | 49, cours Julien | 13006 Marseille Carte