Videodrome 2 a deux ans !!!
Le 28 mars 2015 le Videodrome 2 fêtait son inauguration…  L’histoire du lieu n’est pas très longue, mais nous avons l’impression d’avoir parcouru déjà un long chemin. Et mine de rien, ça fait une moyenne de 500 films projetés en 2 ans…. Pour cet événement, nous avons décidé de projeter Mes petites amoureuses de Jean Eustache, car Eustache a également participé à notre ouverture, avec un autre de ses films, La Maman et la Putain.
Sur les murs du Videodrome seront également exposés tous les flyers qui ont été réalisés depuis l’ouverture!


Souvenirs, souvenirs….

Le 28 mars 2015 au Videodrome 2…

 

> Revoir les photos de l’inauguration

> Revoir le programme de l’inauguration


19h

Mes petites amoureuses

de Jean Eustache – 1974, France, 2h

Daniel, treize ans, vit heureux à la campagne avec sa grand-mère, qui le dorlote. Sa mère, qui habite Narbonne avec José, un ouvrier agricole espagnol, le fait venir auprès d’elle. Elle commence par le retirer de l’école, pour le mettre en apprentissage dans l’atelier de réparation de cycles que tient Henri, un des frères de José. Pour Daniel, le temps du désenchantement a sonné. Déçu par le monde des adultes, trop sérieux et surtout trop contraignant à son goût, il trouve refuge dans les salles de cinéma, où il se nourrit de grands films d’aventures. Bientôt, il se joint à un groupe de jeunes désoeuvrés et découvre les plaisirs ambigus de l’amour…

 

« Un grand film dépressif sur la solitude et l’amour.
Daniel est élevé par sa grand-mère dans un coin de verdure avant que sa mère (Ingrid Caven) ne l’emmène vivre à Narbonne. Daniel découvre la ville, le travail, la sexualité, la solitude… Autant La Maman et la Putain était un film de paroles, jusqu’à l’exaspération, autant Mes petites amoureuses est fait de silences, de mots et de plans retenus. L’émotion, diffuse, sourd de l’opposition constante entre le réalisme des images et l’artificialité du jeu des acteurs. Chaque plan est un événement. Aucun sentiment n’est exprimé. Le film montre la peine, le doute, la peur qui accompagnent les actes de cet enfant meurtri, sans doute parce qu’il pressent que chacun l’enfonce dans une fatalité sociale. On ne peut que rester sidéré devant cette vision désespérée de la vie et de la province. Eustache, en dehors de toutes ses influences (Renoir, Guitry, Pagnol, Murnau, Dreyer), c’est un peu un Bresson sans Dieu. Son monde est typiquement “sud-ouestiste”, celui des “pichous” ou des “cacous”, de ces médiocres flamboyants qu’on trouve aussi dans les BD de Max Cabanes. (…). » (Jean-Baptiste Morain pour Les Inrocks)


21h30 – SF : entre science prolétaire, Révolution et joyeux carnage (4/5)

Les Aventures de Bucaroo Banzaï à travers la 8ème Dimension

de W.D. Richter – 1984, États-Unis, 1h43, VOstFR

Buckaroo Banzaï, jeune neurochirurgien rockstar franchit la barrière de la 8e dimension au volant de son auto expérimentale, grâce à son invention, l’Oscillateur. Le Dr Emilio Lizardo échafaude un plan pour dérober le Overthruster et ramener avec lui une armée démoniaque d’extra-terrestres dans le but de détruire la Terre…

> Pour en savoir plus


23h30 – DJSet des Tropicogadjos – Le jus d’orange c’est bon pour la santé !

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 MarseilleCarte

 


 

Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès

 


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer