La vidéomusique, un art du temps….Le vingtième siècle a mis à mal l’idée selon laquelle l’œuvre audio-visuelle est constituée de deux médias audio et visuel possédant chacun une identité propre et indépendante. Aujourd’hui, l’œuvre audio-visuelle est plutôt pensée comme une unité hybride, dont les composantes sont de natures différentes. Se pose alors à nous la question de la manière dont est perçue cette unité complexe.

 

Première partie

(Première partie : environ 30mn + temps de réponse aux questions du public)

En introduction à la conférence :

Diffusion d’une vidéomusique

vrai(semblable)ment, 8 min 8
Réalisation et composition Jean-Pierre Moreau

Sur des encres de Jacques Mandelbrojt  – Assistant à la réalisation Benjamin Dumont
« J’ai imaginé cette vidéomusique comme une sorte de lieu virtuel, un musée imaginaire dédié au monde pictural de Jacques Mandelbrojt, un monde dans lequel tous les éléments présents seraient organisés en synergie. Les domaines visuel et auditif se répondent de manière organique, l’espace et les vitesses sont conditionnés à l’énergie disponible dans un lien de causalité, les nécessités d’une rupture ou d’un enchaînement sont régies par une règle narrative… tout semble donc conforme à la réalité. C’est la raison pour laquelle je l’ai appelée vrai(semblable)ment. » 
Jean-Pierre Moreau

Conférence :

La vidéomusique, un art du temps

Le vingtième siècle a mis à mal l’idée selon laquelle l’œuvre audio-visuelle est constituée de deux médias audio et visuel possédant chacun une identité propre et indépendante. Aujourd’hui, l’œuvre audio-visuelle est plutôt pensée comme une unité hybride, dont les composantes sont de natures différentes. Se pose alors à nous la question de la manière dont est perçue cette unité complexe.

Présentée par :

Jean-Pierre Moreau, compositeur, Président du laboratoire Musique et Informatique de Marseille (le MIM) depuis 2011, membre du groupe de recherche du Laboratoire d’Etudes en Sciences des Arts (LESA) Aix-Marseille Université, et par Claude Moreau, auteure, artiste vidéo, co-animatrice des ateliers de recherche sur l’intermédia au MIM.

Deuxième partie

Ensemble de vidéomusiques :

 :: Shapeshifter
Line Katcho, vidéomusique, 5 min 33

« Inspiré des illusions d’optique, Shapeshifter propose un jeu sur la perception de la forme. Un aller-retour entre unification et ségrégation des éléments met en scène un contraste entre le tout et ses parties. Construite uniquement à partir d’un pentagone, la forme visuelle évolue dans de longs plans-séquences superposant géométrie, symétrie et transformation. »
Line Katcho

 

:: Wavefield
Lucien Gaudion, 2016, 4 min 20

Création le 26 avril 2016, à la  Cité de la Musique de Marseille
Commande du MIM

« Wavefield se compose du premier mouvement de la pièce électroacoustique les ondes vitrifiées  ainsi que d’une pièce vidéo commandée pour l’occasion par le laboratoire Musique et  Informatique de Marseille. La partie musique présente une vaste étendue horizontale de fréquences synthétisées par ordinateur, une mélopée d’ondes acoustiques enveloppantes  en transformation. La partie visuelle présente des matières lisses se modelant aux rythmes de la matière sonore. »
Lucien Gaudion

 

 

:: Galatée
Bertrand Wolff, 2016, 8 min

Création le 26 avril 2016, à la  Cité de la Musique de Marseille
Commande du MIM

 « Galatée est une tentative afin d’orienter l’écoute visuellement, avec le moins d’informations visuelles possible.
Au travers de ces espaces blancs, comme un aveuglement, les sens se font plus fragiles, et peut être l’écoute plus attentive. Polyphème amoureux et Polyphème aveuglé par Ulysse – se trouveront à nouveau liés dans les Métamorphoses d’Ovide, qui évoquent la manière dont le devin Télémos se rend au pays des Cyclopes et y rencontre Polyphème alors amoureux de Galatée. Télémos annonce à Polyphème qu’il perdra son œil. Polyphème répond dédaigneusement qu’il ne peut pas perdre un œil que la belle Galatée lui a déjà ravi. (Ov. M. XIII, 770-775).  »      Bertrand Wolff

 

 

:: Ghostly
Maxime Corbeil-Perron – France, 6 min 36 s

« Inspirée par le film expérimental japonais, cette vidéo se concentre sur l’exploration du mouvement d’ombre et de lumière à travers l’espace image par image. »
Maxime Corbeil-Perron
Maxime Corbeil-Perron s’inspire de la tradition instrumentale ainsi que des phénomènes énergétiques naturels pour créer un univers sonore abstrait et dynamique.

 

 

:: Causette
Samuel Bester, 2016, 13 min

Commande du MIM,
Création le 26 avril 2016, à la  Cité de la Musique de Marseille

« Causette est le terme qui a été proposé en France pour traduire le mot anglais « chat » utilisé pour définir la « conversation entre plusieurs personnes connectées en même temps à un réseau, qui échangent des messages s’affichant en temps réel sur leur écran ». La vidéo permet de rendre plus fluide les échanges, notamment pour exprimer l’état d’esprit de l’auteur qui est souvent enfermé chez lui et peut finalement vraiment communiquer avec les centaines de millions d’utilisateurs des autres réseaux… ou pas. »
Samuel Bester

 

 

:: Piano Roll
Benjamin O’Brien, 2016, 5 min

Commande du MIM
Création le 26 avril 2016, à la  Cité de la Musique de Marseille

 « Piano Roll trouve son inspiration chez Conlon Nancarrow et ses études pour le piano. Pour cette composition je me suis intéressé à l’organisation des convergences et des divergences, ainsi qu’aux différents problèmes ontologiques qui se révèlent lorsque l’on regarde et qu’on écoute. Alors que l’oeil est concerné par la succession et la causalité, l’oreille ne se préoccupe que de l’immédiat. Ainsi, j’ai voulu que l’attention portée sur l’écoute se fasse via le regard. Pour ce faire, j’ai généré différentes distributions à partir d’un modèle de rétroaction statistique, que j’ai utilisé pour séquencer la matière et jouer avec les idées de rapport et d’espace. »
Benjamin O’Brien

 

 

:: Contre Sens
Claude Moreau, 9 min

Texte Contre Sens de Claude Moreau, interprété par Aude Gérard
Accordéon Solange Baron

« Un livre sur la lecture duquel on s’assoupit, des pensées qui affleurent, des images qui reviennent en boucles… Les mots, les images, les sons s’entrechoquent, s’entrecroisent, se répondent …Moment hors du temps, intervalle mouvant entre le sommeil et l’éveil, comme libéré de la rigidité des règles… Dans l’entre deux, l’instant se déploie jusqu’à l’infini et l’insaisissable est là… à porté d’esprit. « Contre » parce que contraire, mais aussi parce que tout contre, au contact, parce que savoir et percevoir s’entrechoquent, s’entrecroisent, se répondent…Le signifiant s’emmêle au sensitif. Qui sait ce qui naîtra de cette étrange union ? »
Claude Moreau



 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 MarseilleCarte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer