Au début du XXème siècle, il y a eu les collages cubistes, dadaïstes, surréalistes. Une paire de ciseaux, de la colle … et la composition d’une nouvelle image à partir de bout d’autres images.  Au début du XXIème, leurs dignes héritiers coupent et collent avec un logiciel. Ils agglomèrent, à même le plan de cinéma, des personnages et des icônes.

Initié par le Forum des Images en 2011, le MashUp Film Festival veut connecter tous les publics ensemble !  Le festival, sera à la fois un festival traditionnel, avec des projections dans une cinquantaine de lieux culturels et éducatifs en France et à l’étranger mais également digitaux. Ainsi certains lieux sélectionnés diffuseront, sur internet, des enregistrements vidéos, des conférences et des tables-rondes.

Le festival veut ainsi faire connaître au grand public les cinéastes mashupeurs, mieux comprendre leurs créations et, peut-être faire naître des vocations !


Au début des années 90, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo commencent à assembler grâce à leur ordinateur des bouts de musiques pris à d’autres depuis leur petit appartement francilien. Ils deviendront mondialement connus sous le nom de Daft Punk, fer de lance du mouvement musical qu’on a appelé la French Touch. Aujourd’hui, la même chose est en train de se passer dans les images animées. Si le terme mashup nous vient des États-Unis, les mashupeurs français n’ont rien à envier à leurs homologues transatlantiques. Car le mashup est un cinéma povera – la créativité y compte infiniment plus que les moyens financiers – qui se construit sur une profonde cinéphilie. Voici donc une sélection de films de cinéastes mashupeurs français qui comptent aujourd’hui.

Mashup Film Festival 2017

·       Scarlett Johansson, une expérimentation hommageuse de Johanna Vaude (7’)
·       Deadzone, les tourments du détournement, une fiction doubleuse de Mozinor (20’)
·       Master of suspens, une fiction clair-obscur de Fabrice Mathieu (9’50)
·       Fig.4, un ballet visuel et carné d’Augustin Gimel (5’20)
·       Hell’s Club, une fiction spatio-temporelle d’Antonio Maria Da Silva (9’40)
ENTRACTE

 

·       Le Dispositif 47, un OFNI de Pacôme Thiellement et Thomas Berthay (19’)
·       Le Silence des Agneaux, un renversé de bande-annonce de Vinza (1’25)
·       The Black Track, un sampling musico-visuel de Guillaume Delaperrière (3’20)
·       Munchsferatu, une fiction rouge et noir au casting 5 étoiles de Julien Lahmi (17’)

 

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 MarseilleCarte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès

 


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer