Dans ce premier volet du cycle « Des cinémas d’Afrique(s) » concocté par l’équipe du Videodrome 2 avec l’aide précieuse de Sofi Delaage, nous avons choisi de commencer par le début, avec des films de la première génération de cinéastes africains. Les cinémas d’Afrique(s) sont divers, et cinq séances ne suffisent évidemment pas à en montrer la richesse. Les films de ce cycle ont en commun d’être des fictions qui nous ont marqués en tant que spectateurs/trices, et qui montrent d’autres images d’un continent médiatiquement mal traité.


Afrique-sur-Seine

de Jacques Mélo Kane, Mamadou Sarr, Paulin Soumanou Vieyra – 1955, Sénégal, Bénin, Guyane Française, France, 21 minutes

Il est généralement admis qu’Afrique-sur-Seine est le premier film tourné par des réalisateurs africains et qu’il marque le début du cinéma africain.
Où est l’Afrique ? Sur les bords de Seine, au quartier latin, dans le coeur de ces jeunes gens qui s’interrogent sur leur futur, sur leur place ?

La noire de…

de Ousmane Sembène – 1965, Sénégal, 1h05. Projection en 16mm.

Premier long métrage d’Afrique noire. Ousmane Sembène a été mobilisé durant la seconde guerre mondiale et a combattu parmi les tirailleurs sénégalais. Après guerre, à Marseille, il devient docker, et militant syndicaliste et communiste. C’est la période des guerres de décolonisation. Il écrit (Le Docker noir, Ô pays, ô mon beau peuple, etc.). Le cinéma commence d’éveiller son intérêt : il voudrait donner une image de l’Afrique, en ces temps d’indépendance. C’est au VGIK (l’école de cinéma soviétique, à Moscou), qu’il se forme. Au terme de ses études, il réalise La Noire de…, d’après une de ses nouvelles (recueil Voltaïque).
Une jeune sénégalaise arrive en France : elle rêve d’émancipation, d’indépendance, de rencontres. Elle sera domestique, la noire de Madame.
Prix Jean Vigo à sa sortie (nous savons tous que les prix ne signifient pas grand chose), l’évidence de la beauté du film, de son caractère tranchant, de sa précision, a frappé, et continue de le faire.


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 MarseilleCarte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Les tarifs des séances cinéma

Adhésion annuelle indispensable à l’association
à partir de 3€

5€ la séance
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

La carte 10 séances + adhésion annuelle
45€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer