Pour la seconde semaine du cycle sur Alain Tanner, nous ouvrons le bal avec Les années lumières, conte initiatique, adapté du roman La voie sauvage de Daniel Ogier.

 

Les années lumière
d’Alain Tanner – 1981, Suisse/France, 1h45

Jonas a vingt-cinq ans. Il vit dans une grande ville d’expédients et de petits travaux. Pour le moment, il est barman. Yoshka, lui, en a soixante. Personnage hors du commun que l’on dit fou, il vit seul depuis plus de vingt ans dans un garage à l’abandon. Jonas sera choisi par lui au moment où va s’accomplir le rêve de toute sa vie : s’envoler à des années lumière…

 

« Les Années lumière « , d’Alain Tanner : Dans le dépaysement du bout du monde

« Alors, l’enfant de votre film Jonas, qui aura vingt-cinq ans en l’an 2000, vient d’avoir cet âge par anticipation. Dans les Années lumière on est en l’an 2000, effectivement, et Jonas a vingt-cinq ans ; il vit en Irlande, il est serveur dans un bistrot, Pourquoi ce futur ? Les choses n’ont pas tellement changé en vingt-cinq ans… »

A.T – Donner une continuité à Jonas dans ce film est un peu une boutade, je ne l’avais pas préméditée. Le personnage s’appelait déjà Jonas dans le livre de Daniel Odier, dont je suis parti, et j’ai gardé ce prénom. C’est pendant le tournage que j’y ai pensé, je me suis dit : tiens il a vingt-cinq ans, ce serait bien que mon Jonas, né en 1975, trouve ce destin-là. Mais la ville, extérieurement, n’a pas changé. L’Irlande n’est qu’un décor, le récit est situé nulle part, je ne fais aucune référence à la culture de l’Irlande, à sa politique, à ses problèmes.

– Pourquoi l’Irlande ?

A.T – J’ai commencé par écrire une adaptation en langue française, ça ne me satisfait pas. Quand j’écris des dialogues, j’écoute des voix d’acteurs. Là, ça ne marchait pas, ce n’est pas de la francophobie, mais ni le décor, ni les voix, rien ne se mettait en place. Puis Odier, l’auteur du livre, m’a parlé de l’Irlande, où sa mère était née. J’ai réécrit l’adaptation en anglais. En fait, je pense que le thème du film est davantage lié à une culture nordique ou anglo-saxonne qu’à une culture latine.Il me fallait aussi des décors du bout du monde, qui ne ressemblent à rien de ce qu’on trouve en Suisse ou en France. On peut toujours tomber sur des endroits perdus, mais ils ont des haies, de petites rues, un côté campagne. J’avais besoin d’un endroit plus vide, plus désertique.

– Le cinéma retrouve avec votre film une autre fonction, qui est celle du dépaysement, qu’on trouve aussi dans les films de Wender. Presque du documentaire, ici l’Irlande, mais un documentaire émotif. Presque une enluminure du Moyen Age, ou un vitrail où l’on verrait le héros passer à travers différents paysages, et rencontrer des animaux fabuleux…

A.T – Il y a deux sortes de dépaysements : le mien, et celui qui concerne le personnage de Jonas. La cassure avec son milieu pour aller se perdre au fin fond de nulle part, le début du voyage initiatique. Puis le désir de filmer ailleurs, de filmer autre chose que ce que j’avais filmé jusqu’à présent. C’est aussi lié au contenu, au fait que j’ai travaillé en Suisse sur des films qui avaient des racines idéologiques, des références sociopolitiques dont j’ai eu envie de me passer. J’ai voulu partir à la fois dans la géographie et dans la culture, pour retrouver des choses qui ne sont pas aussi éloignées, mais autrement et ailleurs.

 

> Lire la suite de l’interview de Tanner sur Le Monde.


Alain Tanner,
l’impulsion d’un esprit libre

Voir toutes les séances du cycle

 

 

 


 

Pour vous souvenir cette séance, vous pouvez l’ajouter à votre agenda

Les séances de cinéma
Videodrome 2, 49, Cours Julien, 13006 MarseilleCarte

 


Trouver la salle de cinéma

Videodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille

Voir le plan d’accès


Les tarifs des séances cinéma

Adhésion annuelle indispensable à l’association
à partir de 3€

5€ la séance
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

La carte 10 séances + adhésion annuelle
45€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance


Voir le programme complet des séances cinéma

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer